Acheter en viager libre – Avantages et inconvénients

Le viager libre, tout comme le viager occupé, est un type de vente immobilière bien particulier qui se fait rare mais qui peut néanmoins se révéler très intéressant. Comment et pourquoi acheter en viager libre ?

Le viager immobilier est un type particulier de vente immobilière qui consiste en un principe simple : céder la propriété à une personne tierce qui devra en échange, verser une rente au vendeur jusqu’à son décès. De cette manière, l’acheteur, dit le débirentier, peut devenir propriétaire sans avoir à avancer les fonds lors de l’acte d’achat et le vendeur, dit le crédirentier, s’assure quant à lui un revenu régulier jusqu’à la fin de ses jours. En revanche, l’acheteur ne sait jamais à l’avance combien de temps il devra verser une rente au vendeur puisque elle dépend directement de la durée de vie de celui-ci. Lorsqu’un acheteur se décide à acheter en viager libre, le vendeur perd la possession de son bien immobilier dès la signature de l’acte de vente. Le bien devient alors libre de toute occupation et de réservation de propriété en contrepartie d’un contrat de vente en viager.

Les avantages d’acheter en viager libre

  • Pour le vendeur, il est peut être intéressant de vendre en viager libre. Le bouquet (mise de départ de la valeur vénale du logement complétée par une rente à vie) est en général plus cher que celui d’un viager occupé. La rente viagère correspond au prix de vente global converti directement en rente. Les charges de copropriété, l’impôt foncier, la taxe d’habitation et les travaux d’immeuble ne sont plus à sa charge et il s’assure au passage un revenu régulier.
  • L'acheteur, quant à lui, peut habiter immédiatement le logement. S’il n’y habite pas, il peut décider de le louer. Il bénéficie par ailleurs d’un abattement fiscal de la rente de l’ordre de 70%.

Les inconvénients d’acheter en viager libre

  • Le vendeur perd immédiatement la jouissance de son bien dès lors que l’acheteur a décidé d’acheter en viager libre. Il ne peut donc plus du tout y habiter ou décider de le louer. Même si le vendeur vit déjà ailleurs, en maison de retraite par exemple, plus aucun membre de sa famille ne pourra en profiter.
  • L’acheteur a peu de choix sur le marché s’il souhaite acheter en viager libre et ce sont souvent des petits logements proposés. Il est redevable de toutes les taxes, impôts et travaux éventuels liés au bien. Le prix de vente sera globalement plus cher que celui d’un viager occupé donc il faut bien étudier la question au préalable.

Open source traffic analysis