Bilan hépatique négatif : que faire ?

Après un bilan sanguin, vos analyses reflètent un bilan hépatique négatif. Le bilan hépatique négatif ne signifie pas forcément que vous êtes atteints d'une maladie ou que vous êtes en parfaite santé.

Un bilan hépatique permet de diagnostiquer l'état de santé et de fonctionnement du foie, par prise de sang. Le foie étant également un facteur de régulation de la glycémie. Lorsqu'un bilan hépatique est négatif, cela signifie donc que le foie stocke le glucose et ne le libère pas. Dans ce cas, le foie présente une anomalie. Dans certaines situations, il faut un bilan hépatique positif et dans d'autres un bilan hépatique négatif. Il existe de nombreuses hépatites généralement classées en deux catégories : l'hépatite aigüe et l'hépatite chronique. Certaines hépatites se guérissent et d'autres nécessitent un suivi médical personnalisé.

 

À quoi sert un bilan hépatique ?

  • Un bilan hépatique permet de rechercher une anomalie liée au foie. En effectuant un examen hépatique, le médecin peut déterminer la nature du problème et vous administrer le traitement nécessaire tout en suivant scrupuleusement l'évolution de votre problème.
  • Néanmoins, il faut savoir que, dans certains cas, il est nécessaire d'avoir un bilan hépatique négatif pour constater une guérison.

 

 

Que faire en cas de résultat négatif ?

  • Si vos résultats d'analyse révèlent un bilan hépatique négatif, il ne faut absolument pas interpréter les résultats d'analyses, vous risqueriez de faire une mauvaise interprétation. Seul un professionnel de la santé est habilité à vous expliquer ces résultats négatifs.
  • En l'occurrence, le professionnel de santé le mieux adapté à vous aider est votre médecin traitant. En prenant connaissance de vos tests sanguins, il prendra connaissance de votre problème de santé, avant tout par un interrogatoire.
  • En effet, les résultats d'un bilan hépatique négatif peuvent être dûs à l'alcool, à la prise d'un médicament. Si tel est le cas, le patient devra suivre un programme de sevrage. Si le souci n'est pas réellement identifiable, votre médecin vous prescrira des examens complémentaires afin de déterminer l'exactitude de votre problème. Il cherchera notamment à déterminer si vous êtes atteints d'une hépatite ou de diabète.

Open source traffic analysis