Cancer de la vessie - Déroulement d'une cystoscopie

En cas de suspicion d'un cancer de la vessie ou autre problème à ce niveau comme une malformation, des polypes, une infection, une inflammation, une cystoscopie de la vessie peut être réalisée.

Cet examen permet une exploration minutieuse de la paroi intérieure de la vessie afin d'y déceler une éventuelle anomalie, de suivre l'évolution d'une lésion et/ou d'effectuer un prélèvement de tissu à analyser. Il peut également permettre une inspection de l'urètre et de la prostate.

 

La préparation du patient
La cystoscopie aura lieu suite à sa prescription par un urologue, elle ne nécessite pas de préparation particulière en dehors d'une bonne hygiène locale. Une prise de sang sera effectuée une semaine avant l'examen pour écarter une éventuelle anomalie de coagulation qui rendrait toute intervention contre-indiquée.
Un examen cytobactériologique des urines est également réalisé pour déceler une éventuelle infection urinaire qui est également une contre-indication.
Le jour de l'intervention, il faut être à jeun et ne pas fumer.
Pour le bon déroulement d'une cystoscopie, le médecin peut prescrire une interruption pour certains traitements, le temps de l'examen.

 

Déroulement d'une cystoscopie
L'instrument utilisé est un tube fin muni d'une source lumineuse dans lequel on peut faire passer des instruments minuscule pour un prélèvement de tissu.
Le cystoscope est introduit dans l'urètre, jusqu'à la vessie.
Pour une exploration sans chirurgie, le déroulement d'une cystoscopie n'est pas nécessairement accompagné d'une anesthésie chez la femme, cependant une anesthésie locale est faite chez l'homme qui, a un urètre plus long. Par contre, si l'examen est accompagné d'un geste chirurgical, une anesthésie générale est réalisée.

 

Déroulement d'une cystoscopie de fluorescence
La cystoscopie de fluorescence est une technique récente qui permet un meilleur diagnostic des cancers de la vessie par rapport à la cystoscopie traditionnelle en lumière blanche, car elle permet de voir des lésions cancéreuses que la lumière blanche ne détecte pas.
La cystoscopie est cette fois précédée par l'introduction d'une sonde qui instille un liquide photosensibilisant une heure avant. Le produit permettra une détection des cellules cancéreuses car elles apparaitront en rose sous lumière bleue, contrairement aux cellules normales qui elles, seront bleues.

 

Les effets secondaires à la suite d'une cystoscopie
Les muqueuses peuvent être irritées et légèrement douloureuses suite à l'examen.
Une infection urinaire peut se déclarer par la suite, dans ce cas, un traitement antibiotique sera prescrit.
Il peut également y avoir de petits saignements car c'est quand même un examen invasif et particulièrement en cas de biopsie. Une perforation de la vessie, grave mais beaucoup plus rare, peut arriver.

Open source traffic analysis