Capteur photovoltaique : comment investir ?

Alors que la consommation électrique en France est principalement nucléarisée, la question d'une énergie plus propre et moins dangereuse est à l'étude. Dans ce domaine, le capteur photovoltaique est devenu la solution du moment, aussi intéressante d´un point de vue économique que lucratif.

Le tremblement de terre nippon du 11 mars dernier relance le débat des énergies renouvelables plus propres, naturelles et surtout moins dangereuses. Le capteur photovoltaique permet de produire une énergie qui offre la possibilité de l'autonomie électrique et qui peut être source de bénéfices. Le tout est de bien définir son projet afin d'adapter au mieux ses besoins à moindre coûts. Des aides de l'État sont prévues et permettent de disposer de cette énergie à moindre coût.

Au préalable, il faut définir ses besoins
L'installation de dispositifs à capteur photovoltaique ne sera pas la même selon que l'on souhaite revendre sa production à EDF ou si l'on désir disposer d'une autonomie électrique. La deuxième possibilité suggère une étude approfondie de sa consommation annuelle moyenne afin d'adapter l'investissement à réaliser en termes de surface. De même, l'ensoleillement aura une incidence certaine sur la production d'électricité des capteurs. En revanche, si l'installation a vocation à revendre la production, le choix de la surface à poser est plus souple et influencera la note finale.

L'électricité faite maison
En moyenne, un foyer français consomme 3500 kWh par an. Si l'on tient compte des économies réalisables en évitant le gaspillage, on pourrait descendre la consommation à 2500 kWh. La technologie du capteur photovoltaique permet une production relative (dépendant de l'ensoleillement et de l'inclinaison des panneaux) de 1500 kWh pour 15 m² de capteurs. L'autonomie électrique est donc facile à obtenir. En revanche, la revente de la production à EDF est beaucoup plus intéressante. Celle-ci la rachète quatre à six fois plus cher qu'elle ne la vend. L'État garantit ces prix jusqu'en 2012.

Les aides de L'État
Le coût moyen d'une installation est de 600 euros le m² hors coût de pose. L'État veut encourage à la pose de capteur photovoltaique et les aides sont principalement sous la forme d'un crédit d'impôt de 22% depuis le 1er janvier 2011.

Open source traffic analysis