Combattre l'allergie au pollen

Le printemps, une époque tant attendu par une majorité d’entre nous mais aussi redouté par d'autres ! Pourquoi ? Parce que les arbres en fleur, le gazon fraîchement coupé favorisent chez certains une allergie saisonnière.

A chaque printemps c’est la même histoire ! Vous avez les yeux qui pleurent, le nez qui coule, vous éternuez. Ne cherchez plus : vous souffrez de ce que l’on appelle singulièrement un rhume des foins, qui concerne plus de dix pour cent de la population française. On peut également parler de rhinite allergique ou de pollinose. Elle se manifeste par une inflammation de la muqueuse nasale, ce qui explique l’écoulement nasal et l'irritation des yeux. Il arrive que pour certains sujets ces manifestations soient accompagnées d’une toux, de sifflements, de problèmes respiratoires. On parle alors d’asthme allergique. L’allergie saisonnière est provoquée par une hypersensibilité de l'organisme humain à certaines substances notamment au pollen pour certains.

Qu’est-ce qui provoque cette allergie ?
La rhinite allergique est causée par le pollen (minuscules particules libérées par les arbres en fleur), le sujet faisant une réaction allergique aux graminées (foin, seigle, blé, maïs, etc.) et aux herbacés (herbe à poux, gazon). Ces plantes sont appelées aussi anémophiles puisqu’elles sont liées au vent pour la pollinisation et dont le pollen peut être transporté sur des kilomètres. Le réchauffement climatique, le CO2 ou encore la pollution urbaine favorisent également la libération de ces grains de pollen qui apparaissent dans des régions où ils ne se seraient pas manifestés auparavant.

Comment traiter l’allergie saisonnière ?
Le médecin prescrit au sujet affecté des gouttes pour les yeux ainsi qu’un spray pour le nez complété parfois par un médicament oral antihistaminique. En cas d’asthme, on prescrit des médicaments à inhaler qui permettent de dilater les bronches.  On peut essayer de traiter définitivement l’allergie au pollen par une désensibilisation qui permet de rendre le système immunitaire plus résistant au pollen. Les désensibilisations les plus efficaces se font par injection effectuée en théorie par un allergologue. Les recommandations à suivre durant la période de pollinisation pour prévenir l’allergie sont les suivantes : Utiliser si possible un climatiseur dans la maison et la voiture afin de laisser les fenêtres fermées pour empêcher le pollen d’y entrer. Sortir de préférence l'après-midi : la quantité de pollen est à son maximum le matin et nettement diminuée dans l'après-midi. Passer l'aspirateur sur le matelas une fois par semaine. Eviter de sortir par temps venteux et ensoleillé (propice à une intensité maximum du pollen).

Open source traffic analysis