Combien faut-il de protéines pour la musculation ?

Les besoins en protéines pour la musculation d'un sportif sont doubles par rapport à un sédentaire. Et c'est l'alimentation équilibrée qui doit avoir le principal rôle d'assurer l'apport nécessaire des protéines.

L’alimentation sportive, qui doit comprendre des aliments et des suppléments, est très importante pour la musculation. Sans une alimentation adéquate on ne peut pas progresser, même si on prend des suppléments alimentaires, car les derniers ne sont pas biens assimilés sans une alimentation équilibrée. Les protéines, les glucides et les lipides ne doivent pas manquer de l’alimentation d’un sportif. Les besoins de protéines pour la musculation sont doubles et s’estiment de 1,5 g à 1,7 g par kilogramme de poids corporel.

Les besoins en protéines

  • Les protéines se renouvellent en permanence, même chez un sédentaire. La partie de protéines qui est recyclée, est remplacée par une autre partie provenant de l’alimentation.
  • Ce renouvellement des protéines doit avoir lieu tous les jours, une quantité de 250 à 300 g/jour. Cette nécessité de protéines pour la musculation est due à une dégradation de la même quantité quotidienne de protéines par le corps. Une partie des acides amines qui composent ces protéines dégradées sont détruits et une autre partie est réutilisée pour la création des nouvelles protéines.

Les besoins en protéines pour la musculation

  • Les besoins en protéines pour la musculation sont beaucoup plus importants, notamment pour les pratiquants de musculation. Il faut prendre également en compte que l'apport de 250 à 300 g/jour de protéines pour la musculation est valable dans le cas où les besoins énergétiques sont satisfaites par les autres substances nutritives comme les glucides et les lipides. Si cet apport n’est pas satisfait, les protéines seront utilisées pour couvrir les nécessités énergétiques.
  • Pour avoir une croissance musculaire, la vitesse de production et d’assimilation des protéines doit être plus grande que la vitesse de dégradation. Si on n’utilise pas de dopants pharmaceutiques, il est inutile de consommer une quantité plus grande de 1,5 à 1,7 g de protéines par jour, car ce surplus ne sera pas assimilé.
  • Mais il faut aussi prendre en considération que cette théorie ne peut pas être valable pour tous les sportifs, car ils sont différents et leurs besoins sont aussi différentes. Certains sportifs ont besoin de 2,5 à 3 g de protéines.

N’exagérez pas la consommation des protéines

  • On sait que les protéines en combinaison avec les déchets produits pendant la dégradation des acides gras, augmentent l’acidité du sang. Cette acidité excessive contraint l'organisme à amplifier l’activité rénale et à accéder aux réserves de calcium, ce qui a une conséquence néfaste sur la squelette.
  • De la même façon, le processus de dégradation et recyclage des protéines pour la musculation est plus intense lorsque les protéines musculaires sont dans la présence d’une grande acidité, et donc c’est l’effet inverse à celui souhaité.

Open source traffic analysis