Comment aider une personne à se sortir des drogues ?

Bien souvent, c’est au moment de l’adolescence que l’envie de consommer des drogues se fait ressentir la première fois. Pour d’autres, une situation précaire suffit à basculer. Comment aider une personne à se sortir des drogues ?

Certaines personnes tombent dedans bien plus tard, lors de la perte d’un proche ou même d’un emploi, une situation qui affaiblit mentalement. Quand des individus se consolent dans la nourriture, d’autres le font en se droguant. Cela devient ensuite un mécanisme, dès que quelque chose de mal se passe, la drogue est là pour faire oublier les problèmes. Pour aider une personne à se sortir des drogues, il ne faut pas arrêter de lui parler ou l’ignorer mais plutôt l’orienter vers des professionnels pour qu’elle décide de se guérir.

Le rôle de la communication

  • Lorsqu’une personne se drogue, difficile de lui dire d’arrêter comme ça du jour au lendemain. Les personnes dépendantes ont besoin que les choses se fassent de manière dégressive sans peu ou pas de frustration. Pour aider une personne à se sortir des drogues, il faut avant tout choisir le bon moment pour lui parler. Il faut utiliser un ton neutre et ne surtout pas compatir. Le mieux est d’être ferme et de ne pas revenir sur ses dires. Il est avant tout question de sauver une vie et non pas d’encourager quelqu’un à se détruire.

Les ravages de la drogue

  • Lorsqu’une personne se drogue, elle n’est pas sans savoir que des transformations physiques et mentales surviendront tôt ou tard. Pour aider une personne à se sortir des drogues, il faut prendre conscience avec elle des difficultés à arrêter toute substance tout en continuant de lui en vanter les avantages. La peur de souffrir se fait beaucoup ressentir lorsqu’un individu décide d’arrêter la drogue, il y a en effet une grande part de psychologie. En plus de se détruire extérieurement, une personne qui se drogue peut ravager certains organes internes.

Sevrage et désintoxication

  • Pour aider une personne à se sortir des drogues, il faut lui faire comprendre qu’elle ne sera pas toute seule dans cette lutte, que ses proches la soutiennent et que des professionnels de santé vont très bien s’occuper d’elle. Afin de limiter les symptômes physiques et mentaux, un sevrage peut-être envisagé. Celui-ci peut se faire soit en clinique ou bien dans une maison médicale spécialisée. Le sevrage permet d’entrer en phase de stabilisation. Il est essentiel d’enchaîner ensuite avec une cure de désintoxication, la drogue ayant déjà fait des ravages à l’intérieur de l’organisme. Celle-ci permettre de nettoyer en profondeur tous les organes et de détecter si certains sont touchés gravement.

 

Open source traffic analysis