Comment calculer le coefficient bonus malus

Le prix de l’assurance est une charge non négligeable qui suit l’acquisition d’une voiture. Voici une méthode simple, calculer le coefficient bonus malus.

Le principe de bonus-malus proposé par les compagnies d’assurance permet à chaque conducteur de disposer d’une cotisation adaptée à son profil de risque. Si le conducteur ne subit pas de sinistres au cours de l’année, un bonus lui sera automatiquement appliqué. Par contre, en cas d’accident responsable, un coefficient de malus est appliqué ce qui induit une augmentation du montant de la cotisation, pour l’année suivante. Tous les conducteurs ne sont pas égaux, face au principe du bonus-malus. En effet, si le conducteur a un profil à risque (jeune conducteur ou responsable d’accidents), le montant de l’assurance sera plus élevé. Il existe des facteurs qui permettent de calculer le coefficient bonus malus, pour minorer ou majorer la cotisation.

A quoi correspond le coefficient ?

  • Le coefficient de base est égal à un. Dans cette configuration, l’assuré paie le montant de cotisation de base (absence de remises). Si par contre le coefficient est inférieur à un alors le montant de la cotisation sera réduit, par rapport au montant de base. Ceci correspond au bonus. Maintenant, si le coefficient est supérieur à un, le conducteur paiera la cotisation de base, plus une majoration. Il s’agit du malus. 
  • Le calcul pour l’année en cours correspond, à la situation de la date anniversaire de souscription (si vous contractez une assurance le 1er mars alors la réévaluation de votre cotisation se fera le 1er mars de l’année suivante). Si vous n’avez connus aucun sinistre l’année précédente, votre montant sera revu à la baisse par contre en cas de sinistre, il sera majoré. La procédure, qui permet de calculer le coefficient bonus malus, est réalisée tous les ans.

Comment évaluer son profil ?

  • Pour calculer le coefficient bonus malus, il faut connaître sa situation actuelle (valeur du coefficient en cours). Pour ce faire, il suffit de regarder l’avis d’échéance du contrat d’assurance. Ensuite, si vous n’avez pas eu d’accidents responsables, au cours des quatorze derniers mois, vous devez multiplier votre coefficient par 0,95. En effet, tous les ans (en absence de sinistre), le coefficient est automatiquement réduit de 5%. 
  • Attention ! Ne prenez pas votre coefficient en soustrayant 0,05 ! Avec ce calcul vous surestimez la diminution de votre coefficient. Si votre bonus est de 0,9, vous obtiendrez l’année suivante un coefficient de 0,86 (0,9 multiplié par 0,95). Le montant minimal du coefficient est de 0.50 et il s’obtient, après treize années consécutives sans accidents responsables.

Open source traffic analysis