Comment créer un déficit calorique

Chacun a sa formule, plus ou moins pertinente, sur comment créer un déficit calorique. Heureusement, les études scientifiques apportent des réponses fiables.

Les bases, une fois connues, sont faciles à mettre en place pour créer un déficit calorique efficace qui facilite une perte de poids durable contrastant ainsi avec la plupart des méthodes dites « miracles » et dont on s’aperçoit plus tard de son inefficacité au long terme. Pour ce faire, un petit calcul et un peu de sueur.

Connaître son métabolisme de base

  • Créer un déficit calorique sans risque passe par la connaissance de son métabolisme de base. Celui-ci correspond aux besoins énergétiques de l’organisme constituant un seuil en-dessous duquel notre santé est en danger. C’est le nombre de calories nécessaire au fonctionnement de l’organisme au repos. La formule de Black et Al permet de la déterminer. 
  • Il en existe une pour les hommes : MB=1,083*P 0,48*T 0,50*A -0,13 et une autre pour les femmes : MB=0,963* P 0,48*T 0,50*A -0,13 ; avec MB, le métabolisme de base ; P, la masse en kilogrammes ; T, la taille en mètres et A, l’âge en années. 
  • Une fois que le métabolisme de base est déterminé, créer un déficit calorique devient facile et sans risque. A ce stade de la démarche, créer un déficit calorique est de facto réalisé dans la mesure où si l’on consomme en énergie l’équivalent du métabolisme de base et que l’on a une journée normale, c'est-à-dire, aller au bureau, se promener, aller faire ses courses et toutes les autres activités journalières, l’énergie utilisée devient supérieure à l’énergie consommée. Ceci oblige donc l’organisme à puiser dans ses réserves de graisse pour pallier au déficit créé.

L’exercice physique pour un déficit calorique accru

  • Créer un déficit calorique paraît comme une évidence lorsque l’on connaît son métabolisme de base. Pour accroître encore plus ce déficit calorique, il est conseillé de pratiquer une activité physique régulière comme l’indique les messages publicitaires. En effet, créer un déficit calorique n’est qu’une simple règle comme sur les plateaux d’une balance par exemple. Un des plateaux représente les aliments que l’on consomme, qui apportent l’énergie nécessaire à l’organisme ; l’autre plateau représente les dépenses énergétiques. 
  • En limitant l’apport énergétique et en augmentant les dépenses par la pratique d’une activité physique régulière, on accroît ainsi le déficit calorique puisque le plateau représentant les dépenses sera plus lourd que celui représentant les apports. La dernière règle à respecter pour créer un déficit calorique sans risque pour la santé est de s’assurer de l’apport de nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Une complémentation en vitamines et en sels minéraux peut être utile si ceux-ci ne sont pas suffisamment apportés par l’alimentation. 
  • Il est donc nécessaire de souligner l’importance de ces nutriments qui participent au bon fonctionnement de l’organisme humain et ne pas confondre déficit calorique et carence calorique et nutritionnelle.

Open source traffic analysis