Comment créer une ligne de vêtement

Créer une ligne de vêtement n’est pas chose aisée. Il est primordial d’éviter les écueils rudimentaires pour espérer atteindre le fatidique troisième anniversaire, déterminant pour la survie d’une entreprise.

Créer une ligne de vêtement comporte des similitudes avec la création d’une entreprise « ordinaire ». En effet, créer le secteur du textile est porteur notamment avec l’exploitation sur Internet qui engendre des entreprises sans usine et même parfois des entreprises sans boutique physique. Il est cependant nécessaire d’établir un business plan juridique, budgétaire et stylistique.

Business plan stylistique et partenariat éventuel

  • Dans le secteur du textile, il est important de définir l’orientation que l’on souhaite pour créer une ligne de vêtement. Doit-on créer une ligne de vêtement urbain, de vêtement de sport, de vêtement de soirée, etc. En définissant le style, on peut par la suite s’entourer d’un styliste si l’on ne l’est pas soi-même car les vêtements doivent pouvoir plaire si on veut qu’ils aient rapidement du succès.
  • De ce fait, le choix du styliste est crucial puisque celui-ci « imprimera » sa « marque » sur les vêtements qu’il aura à dessiner. La prochaine étape est le choix des fournisseurs qui sont en fait les ateliers de confection.
  • A savoir que de nos jours la grande majorité des vêtements est confectionnée en Chine. Il est donc nécessaire de prendre contact avec ces ateliers, d’entamer des pourparlers pour une éventuelle collaboration à venir.

Business plan juridique et budgétaire

  • L’autre volet incontournable pour créer une ligne de vêtement est la création proprement dite c'est-à-dire la naissance juridique du nom de la marque que l’on souhaite créer. Pour cela, plusieurs formalités à effectuer : la rédaction des statuts de l’entreprise qui comportent tous les renseignements nécessaires sur elle et ses futurs dirigeants.
  • Le dépôt de ces statuts au RCS (registre du commerce et des sociétés) pour immatriculation qui confirme la naissance légale de l’entreprise. Il s’en suit une publication dans un journal d’annonces légales destinée à informer le public. L’immatriculation devenue certaine, une publication au BODDAC (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) est effectuée par le greffier du tribunal de commerce.
  • Une inscription à l’INPI (institut national de la propriété intellectuelle) sera utile pour protéger la marque de la ligne de vêtement contre les contrefaçons. Bien entendu, prévoir un budget de départ pour assurer les frais qu’engendreront ces démarches et aussi pour payer les fournisseurs.

Open source traffic analysis