Comment encourager et motiver son équipe

Encourager et motiver son équipe ne s'improvise pas. Si certains naissent leaders, d'autres le deviennent.

Certaines aptitudes innées doivent faire partie du profil d'un chef pour encourager et motiver son équipe au mieux, mais d'autres se développeront au fil du temps et de l'expérience acquise à travailler en groupe.

Les qualités essentielles d'un bon leader

  • Pour encourager et motiver son équipe, le leader doit pouvoir, à la fois, faire partie intégrante du groupe dont il a la responsabilité et être en mesure de le guider dans son cheminement. Une grande capacité relationnelle, un sens de l'écoute et de l'organisation, une aptitude à prendre des décisions éclairées et à solutionner des problèmes font partie du profil commun à ceux qui savent diriger.

L'importance de la communication

  • Les leaders qui sont appréciés dans leur domaine d'activité vous confirmeront que seule une communication ouverte et dynamique permet de rester en lien avec chaque membre du groupe sous leur supervision. D'où la nécessité d'organiser de façon régulière des réunions au cours desquelles le dirigeant vise à encourager et motiver son équipe, tout en se montrant ouvert aux commentaires exprimés.

Récompenser les efforts et les performances

  • Qui n'apprécie pas voir ses efforts récompensés ou recevoir une preuve de reconnaissance pour une performance accomplie? Organiser un concours et/ou décerner un prix à celui (ou celle) qui s'est dépassé dans un accomplissement est une autre façon, pour un chef, d'encourage et motiver son équipe.
  • Un "merci" sincère, appuyé d'une poignée de main, suffit parfois pour qu'une personne se sente valorisée quant à son rôle au sein d'un groupe.

Attitudes qu'un leader doit éviter

  • Il y a cependant des attitudes qui peuvent, au contraire, empêcher un leader d'encourage et motiver son équipe avec efficacité.
  • Le leader trop fougueux: assez charismatique, ce chef impressionne les membres de son groupe, mais il fait preuve d'insistance lorsqu'il veut encourage et motiver son équipe. Ainsi, il génère un stress non souhaitable autour de lui.
  • Le leader-technicien : C'est celui qui se concentre beaucoup plus sur la mise en place de procédures et de structures organisationnelles que sur les relations humaines. Les membres de son équipe finissent pas ne plus être motivés à collaborer dans ce contexte.
  • Le leader paternaliste: Il peut assumer ses responsabilités de chef mais s'immisce parfois dans la vie personnelle de ses collaborateurs. Plusieurs de ces leaders paternalistes n'inspirent pas confiance à leur équipe, car ils ne sont pas pris au sérieux.
  • Le leader "copain": une attitude trop familière de la part d'un chef lui fera perdre beaucoup de sa crédibilité auprès de son équipe.

Open source traffic analysis