Comment faire un don d'ovocytes ?

Faire un don d’ovocytes apparaît être une décision réfléchie, qui va vous engager dans un processus organisé, afin de pouvoir aider des couples, qui attendent votre don.

La maternité n’est pas permise, pour diverses raisons, à toutes les femmes. Faire un don d'ovocytes va certes vous occuper un certain temps, mais vous pourrez libérer ces couples de la souffrance, dans laquelle ils vivent.

Une décision réfléchie

  • Faire un don d'ovocytes est un acte, qui vous engage, et votre implication sera totale. C’est pourquoi, votre décision sera réfléchie et vous engagera dans ce processus ainsi que votre compagnon
  • L’ovocyte (ou ovule) est la cellule reproductrice féminine (le spermatozoïde chez l’Homme). Plusieurs milliers d’ovocytes sont présents dès la naissance, et leur nombre de cesse de décroitre. A partir de la puberté, chaque cycle menstruel provoque le développement d’une dizaine d’ovocytes, dont un seul parviendra à l’ovulation (l’ovocyte pouvant alors être fécondé par un spermatozoïde), les autres disparaissant naturellement.
    Chaque femme peut faire un don d'ovocytes, à condition d’avoir eu au moins un enfant, d’être agé de moins de 37 ans et d’être en bonne santé. 
  • Certaines femmes n’ont pas ou plus d’ovocytes (Anomalie naturelle, Traitement d’une maladie,…). D’autre part, certains couples risquent de transmettre des maladies génétiques, refusant de faire courir le risque de « contaminer » le nouveau-né. Ces couples sont donc en attente d’ovocytes. Il est important pour une Femme, qui veut faire un don d’ovocytes, de comprendre que ce don ne sera utilisé que pour la fécondation de ces couples, dont une autre obligation fait qu’ils doivent être en âge de procréer.
  • Faire un don d'ovocytes commence avant tout par une Information, qui permettra de répondre à chacun des doutes, chacune des interrogations. Le médecin vérifiera que la donneuse possède toutes les connaissances nécessaires à son choix. Cette information sera suivie du consentement, engageant alors la Femme et son conjoint (si elle vit en couple), dont la signature est requise.

Un processus organisé

  • Une fois le consentement signé, le don d’ovocytes continuera de se dérouler selon une organisation rigoureuse, dont chaque étape est importante. Faire un don d'ovocytes vous engage donc pour une période plus longue.
  • Le bilan préalable se basera sur différents examens, ainsi que sur une étude attentive des antécédents médicaux, afin de vérifier la possibilité et la compatibilité pour un tel acte. Pour clôturer cette première phase de préparation, un entretien avec un psychologue et un psychiatre pour la donneuse et pour son conjoint sera programmé, et éventuellement renouvelé en cas de besoin.
  • Le processus médical commence ensuite par la stimulation des ovaires. Grâce à des injections sous – cutanées, les ovaires, ainsi stimulées durant 10 à 12 jour, amènent à maturation plusieurs ovocytes. Durant toute cette période, une surveillance veillera au bon déroulement du processus. Cette surveillance, par échographie ou prise de sang, déterminera également le moment exact de la dernière injection, qui parachèvera la maturation des ovocytes.
  • 35 à 36 heures après cette dernière injection, la donneuse sera hospitalisée, afin de prélever, par voie vaginale, les ovocytes.
    On comprend donc, que faire un don d'ovocytesreste un acte, qui vous engage, mais qui permet à des couples de connaître le bonheur d’être parent.

Open source traffic analysis