Comment faire une tresse africaine?

Faire une tresse africaine demande de la patience et des doigts agiles. Avec quelques astuces, on peut même y arriver seul.

Vous admirez cette façon qu’ont les femmes africaines de tresser leurs cheveux? En suivant les étapes mentionnées, ci-dessous vous serez surpris de constater que vous pouvez arriver à faire une tresse africaine.

Les étapes pour faire une tresse africaine traditionnelle

  • En fait, il existe trois styles de tresses africaines, tout dépend du nombre de brins utilisés pour obtenir l’effet recherché. La tresse à deux brins est appelée "vanille"; la tresse à trois brins est une "natte" alors que la tresse "plaquée" est la tresse africaine-type, la plus traditionnelle.
  • Prenez pour acquis qu’il est plus facile de faire une tresse africaine avec des cheveux longs. Tout comme il vous prendra plus de temps à faire une tresse africaine vous-même que de la faire réaliser par une amie ou un coiffeur.
  • Commencez d’abord par démêler votre chevelure puis envoyez tous les cheveux vers l’arrière. Divisez votre chevelure en isolant (horizontalement) la partie du haut de celle du bas, comme si vous vouliez former deux queues de cheval. Plus vous commencerez la tresse haut sur le crâne, moins vous devrez prendre d’épaisseur de cheveux.
  • Séparez cette grosse mèche du haut en trois parties égales que vous tresserez de la manière suivante : la première partie de la mèche chevauche la deuxième partie et la troisième partie chevauche la deuxième partie de la mèche. Faites en sorte de ne pas trop lever la tresse pour qu’elle demeure plaquée, près du crâne. Continuez ainsi jusqu’à la nuque.
  • Procédez de la même manière mais avec des mèches plus petites, du côté gauche puis du côté droit de la tête. Pour relier entre elles les zones tressées, conservez quelques mèches de cheveux des côtés pour les insérer dans les tresses du milieu.
  • N’oubliez pas de tresser les cheveux jusqu’à la toute fin et, pour que se maintienne cette extrémité, retenez cette natte avec un chouchou de tissu ou un élastique.

Les avantages de la tresse africaine

  • On peut y ajouter des accessoires tels que des fleurs, du raphia, des rubans, et des perles. Le résultat en est toujours élégant et sophistiqué. Une fois les cheveux tressés, l’entretien de la chevelure est simple.

Les inconvénients de la tresse africaine

  • Généralement, à moins que l’on soit très habile, faire une tresse africaine nécessite de l’expérience pour y arriver soi-même. On peut cependant s’y entraîner pour y arriver plus facilement en regardant des vidéo de démonstration sur Internet.

Open source traffic analysis