Comment gérer correctement ses avoirs?

Gérer correctement ses avoirs nécessite une gestion rigoureuse, reposant sur les règles de base de la comptabilité. La facturation n’en sera que plus aisée et compréhensible.

Factures Avoirs sont deux types d’un même document. Si la facturation reste un domaine essentiel de la comptabilité de toute entreprise, gérer correctement ses avoirs fait également partie intégrante des obligations de l’entreprise.

L’avoir, une mise à jour de la réalité

  • L’entreprise, pour pouvoir se développer et pérenniser sa situation, se doit impérativement de disposer d’une comptabilité irréprochable. Gérer correctement ses avoirs fait partie de ces exigences, qu’il convient de mieux comprendre.
  • Facture et Avoir sont des actes de facturation, nécessaire à la compréhension de l’activité de l’entreprise. L’avoir – que l’on pourra appeler Facture d’Avoir et / ou Note de Crédit – représente une dette du Fournisseur envers son client, à l’inverse d’une facture (Devoir) qui représente une créance.
  • Même si l’origine peut être multiple et diverse, l’Avoir se devra de comporter, comme une facture, un certain nombre de mentions obligatoires. Ainsi, il sera nécessaire de mentionner la référence exacte de la facture d’origine. La note de crédit se reporte à un débit précédent.
  • D’autre part, si une facture, outre la fonction comptable, permet, par exemple de suivre l’évolution de ses stocks, gérer correctement ses avoirs permettra de poursuivre dans cette voie, par l’enregistrement de tout retour de marchandises.

L’avoir, une facture comme les autres ?

  • Comme son nom nous le souligne, la facture d’Avoir reste une facture traditionnelle, dont le solde est négatif. Ainsi, elle doit répondre aux mêmes exigences légales et réglementaires.
  • Une bonne gestion des avoirs passera également par la gestion de la T.V.A. Ainsi, si l’avoir est H.T., le fournisseur, l’émettant, entend récupérer la T.V.A., et il sera alors porté mention, outre la référence de la facture d’origine, du montant de l’avoir et du montant de la T.V.A. s’y rattachant. A charge alors, pour le client de rectifier ses déductions en conséquence.
  • A l’inverse, un fournisseur, renonçant à récupérer la T.V.A.,, facturée à tort, portera sur cette note de crédit la mention « Net H.T. », le dispensant de modifier les montants des restitutions.

Open source traffic analysis