Comment inciter les étudiants non motivés à écrire

Inciter les étudiants à écrire relève parfois de l’impossible. Les professeurs se plaignent de plus en plus : Les étudiants n’aiment pas écrire! Et pourtant, il existe plusieurs façons pour inciter les étudiants non motivés à écrire.

En tant qu’enseignant, le professeur a incontestablement un grand rôle à jouer dans la motivation de ses étudiants à écrire. Procurer une atmosphère de confiance ou les inciter à écrire différents types d’écrits peut parfois résoudre le problème. Pour les plus réticents, la pression est certes, une méthode dure mais reste le seul recours. Voici une petite sélection des bonnes pratiques pour inciter les étudiants non motivés à écrire.

 

Proposer aux étudiants différents types d’écrits

  • Il est évident que pour apprendre à écrire et par la suite aimer rédiger, il faut s’entraîner.
  • Le professeur doit faire preuve d’imagination en proposant à ces étudiants qui n’aiment pas rédiger d’écrire des textes qui les intéressent : sur leurs hobbies, faire un compte-rendu de visite... l’objectif est que l’écriture devienne une activité régulière et quotidienne et ne soit plus vécue comme une contrainte.
  • La création d’un blog collectif où tous les étudiants seront invités à participer, peut être un moyen pour inciter les étudiants non motivés à écrire.

 

Mettre l’étudiant en confiance

  • L’enseignant doit motiver ses étudiants en les initiant à la critique. L’écriture est un canal de communication qui leur permettra de contribuer à l’enrichissement de chacun.
  • Faire état de sa réflexion en rédigeant des écrits doit contribuer à l’implication des étudiants et à une meilleure confiance en eux.
  • Pour cela, il suffit d'inciter les étudiants non motivés à écrire, à discuter de sujets qui les intéressent en les invitant à créer leurs blogs ou à commenter des articles sur le net.

 

Inciter les étudiants à profiter des réseaux sociaux

  • La mode est aux réseaux sociaux. La plupart des étudiants ont un compte facebook ou autre. L’enseignant doit utiliser les différentes fonctionnalités offertes par les réseaux pour inciter les étudiants non motivés à écrire.
  • Il pourra par exemple, créer un sujet de discussion sous forme de statut ou de note qui tournent autour d’un fait d’actualité et inviter les étudiants à donner leur avis. Ils réaliseront rapidement que l’écriture est un allié qui leur permet de défendre leurs idées.

 

La pression

  • Il faudra parfois au professeur d’user de son autorité pour inciter les étudiants non motivés à écrire.
  • Il est clair que cette dernière méthode n’est pas des plus motivantes mais les obliger à écrire en passant par les sanctions peut leur permettre de s’entraîner et de constater que leurs écrits s’améliorent.
  • La méthode peut s’avérer nécessaires dans certains cas. C’est au professeur d’en juger l’utilité.

Open source traffic analysis