Comment interpréter un sérodiagnostic de la rubéole

La rubéole est une maladie infectieuse et contagieuse. Elle est bénigne sauf pour les femmes enceintes. C'est une maladie qui comporte de grands risques pour le foetus d'où un sérodiagnostic de la rubéole effectué durant le premier trimestre de la grossesse.

La rubéole est essentiellement contractée par les enfants dans leur jeune âge mais il peut arriver que des adultes non exposés à l'antigène de la rubéole étant enfants soient contaminés. Si pour l'homme c'est une maladie benigne, en revanche pour la femme enceinte elle représente un grand danger. Le foetus serait contaminé, car la rubéole traverse la barrière placentaire, et pourrait être atteint de malformations ou d'anomalies graves. C'est ce qui motive l'examen obligatoire qu'est le sérodiagnostic de la rubéole.

L'examen :

  • Le sérodiagnostic de la rubéole consiste à faire une prise de sang puis à examiner les résultats. Ceux-ci vont être interprétés de façon à avoir trois possibilités :
  • Soit la maladie n'a jamais été contractée et le résultat est négatif.
  • Soit la maladie est en voie de développement et la personne est contaminée, le résultat est positif.
  • Soit la maladie a déjà été contractée et la personne est immunisée ou l'infection est débutante, le résultat est positif.
  • Dans ces trois cas de figure ce sont les immunoglobulines qui vont permettre de donner une réponse qu'il faudra dans certains cas revérifier quinze jours plus tard par une nouvelle prise de sang.

L'interprétation :

  • Losque le taux d'IGM est élevé, c'est que l'infection est en cours ou date de moins de six semaines. A ce moment là, l'organisme envoie une défense dès qu'il se rend compte qu'il est attaqué.
  • Ensuite ce sont les IGG qui vont prendre le relais car elles définissent plus exactement l'antigène en cause et se peaufinent pour être plus efficaces. C'est là que les IGM commencent à baisser car elles ne sont plus utiles.
  • Donc si dans le résultat du sérodiagnostic de la rubéole on retrouve des IGG mais pas d'IGM, c'est que l'infection est ancienne.
  • La rubéole ne peut être contractée qu'une seule fois, le corps ayant fabriqué des immunoglobulines contre elle, il en sera immunisé à vie.

Open source traffic analysis