Comment prévenir le somnambulisme

Il n'est pas évident de prévenir le somnambulisme, car c'est une maladie qu'on peut rarement suspecter avant qu'un tiers ne la constate. Cependant, vous pouvez toujours prendre certaines mesures si vous pensez être atteint de cette maladie.

10 à 20 % des adultes sont atteints de somnambulisme. Ces chiffres atteignent mêmes les 40 % en Suède ! Que peut-on faire pour prévenir le somnambulisme ?

Sécurisez votre maison

  • Le plus grand danger pour un somnambule, ce n'est pas d'être réveillé en sursaut (la chose serait désagréable, mais a priori pas mortelle), mais plutôt de tomber. La première chose à faire si vous pensez être somnambule est donc de limiter les risques de chute.
  • Avant de vous coucher, fermez bien vos volets : vous éviterez ainsi la défenestration accidentelle. Pensez également à verrouiller la porte de votre chambre. Vous pouvez aussi, si vous dormez à l'étage, installer une barrière en haut des escaliers.
  • Le mieux étant, si vous le pouvez, de dormir au rez-de-chaussée. Ces quelques précautions, à défaut de prévenir le somnambulisme, vous épargneront bien des problèmes en cas de crise.

Adaptez votre hygiène de vie

  • Une forte consommation d'alcool, l'accumulation de nuits courtes, le stress ou la consommation de somnifères peuvent provoquer des crises de somnambulisme. Vous pouvez donc prévenir le somnambulisme en améliorant votre hygiène de vie : veillez à ne pas trop boire, et à ne pas vous coucher trop tard.
  • Si vous êtes sujet au stress, essayez vous à la relaxation, par le yoga, la sophrologie par exemple. La relaxation vous permettra également de vous endormir plus aisément, sans vous servir de somnifères.

Parlez-en à votre médecin

  • Evidemment, les conseils donnés ci-dessus ne vous dispensent pas de consulter votre médecin. Si vous pensez être atteint de somnambulisme, il saura vous écouter et détecter chez vous les causes de cette maladie.
  • Si votre somnambulisme a des origines psychiques (un stress intense, par exemple), il pourra éventuellement vous rediriger vers un thérapeute, qui vous écoutera et cherchera avec vous une issue. Car prévenir le somnambulisme n'est pas tout : il faut aussi songer à le guérir, et durablement.

Open source traffic analysis