Comment savoir si on est fertile

Malgré vos tentatives pour concevoir un enfant, vous n’y parvenez pas ? Voici quelques conseils pour savoir si on est fertile ou non.

La meilleure façon de savoir si on est fertile est d’essayer de faire un enfant. Néanmoins, le fait de ne pas tomber enceinte ne signifie pas forcément qu’on est stérile. Sacré dilemme. Heureusement, la médecine est là pour vous aider. Ainsi, si après quelques mois d’essai (il faut compter au minimum six mois avant de se décourager), vous ne réussissez pas à tomber enceinte, le premier conseil est de consulter son médecin généraliste. Il vous orientera, dans la plupart des cas, vers un gynécologue afin d’examiner votre fertilité.

Les différents facteurs

  • L’âge est un facteur à prendre en considération. Une femme de 20 ans tombe plus facilement enceinte qu’une femme de 30 ans. C’est la loi de la jungle ! D’après des statistiques, une femme âgée de 35 ans tombe difficilement enceinte. La fertilité vieillit avec l’âge, donc patience…Ce n’est pas parce qu’au bout de six mois d’essai, vous n’avez pas réussi que vous êtes stérile…loin de là. Il ne faut pas oublier que le tabagisme, la consommation d’alcool, l’anxiété, l’alimentation sont également des facteurs engendrant des difficultés de procréation. Facteurs à ne pas négliger pour savoir si on est fertile.

Connaître son corps de femme

  • Calculer la durée de son cycle menstruel, sa période d’ovulation et sa période de fertilité peut aider à savoir si on est fertile ou non. La courbe de température est également un excellent examen pour le bilan de fertilité car il permet en autre de connaître la qualité d’ovulation. Pour savoir si on est fertile, il est conseillé, uniquement, la procréation durant cette période.

L’examen féminin

  • Si malgré vos essais, vous ne parvenez pas à tomber enceinte, le gynécologue vous invitera à faire un test médical nommé « le test de Hühner ». Non douloureux, cet examen consiste à analyser la glaire cervicale pour en apprécier la qualité. Une échographie pelvienne (visualisation des ovaires et de l’utérus) peut-être également réalisée ainsi qu’une l'hystérosalpingographie (examen approfondi des trompes et de l’utérus). Tous ces examens permettent de savoir si on est fertile.

L’examen masculin

  • En tant qu’homme et pour savoir si on est fertile, il faut incontestablement effectuer un examen médical appelé « spermogramme ». Cet examen n’est aucunement douloureux puis qu’il s’agit d’analyser uniquement le liquide spermatique. Ainsi, l’homme recueille son sperme, après masturbation, dans un flacon qu’il soumet aux laboratoires. Après analyse, si les résultats sont mauvais, un autre test sera prévu pour en déterminer la cause.

Open source traffic analysis