Comment savoir si on grince les dents la nuit?

Afin d'éviter des conséquences fâcheuses, il n'est pas mauvais de savoir si on grince des dents la nuit. Il existe des symptômes au réveil qui sont révélateurs.

Savoir si on grince des dents, phénomène appelé bruxisme, peut nous éviter de sérieux ennuis. La personne qui serre les dents la nuit le fait également le jour. À la différence que, dans le jour, la personne détient un contrôle pour relâcher sa mâchoire lorsqu'elle prend conscience de la pression qu'elle exerce sur ses dents.

Les causes probables

  • Lorsqu'on désire savoir si on grince des dents, une recherche des causes s'avère utile. Le stress est souvent responsable du serrement des dents. Quand on y réfléchit, la mâchoire sert à mastiquer, à mordre. Bon nombre de mammifères signalent leur mécontentement et leur besoin de délimiter leur territoire en mordant. L'humain n'y échappe pas; une colère refoulée continuellement peut se manifester par une crispation de la mâchoire.
  • Parmi les autres causes possibles, on retrouve une mauvaise occlusion, c'est-à-dire un alignement débalancé de la mâchoire supérieure et inférieure à la fermeture. Cette occlusion inadéquate peut-être la conséquence de dents manquantes ou du positionnement des dents. 
  • Une visite chez le médecin s'impose pour chasser tout doute inutile. En procédant à un examen, il vérifie s'il y a usure de certaines dents et si, tel est le cas, il peut vous suggérer une plaque occlusale qui empêche d'exercer une pression sur les dents, pendant la nuit.

Des signes révélateurs au lever

  • Bien entendu, si le serrement est bruyant, il est facile de savoir si on grince des dents. Il suffit de demander à la personne qui partage notre lit ou la même pièce que nous, durant la nuit. On peut également s'enregistrer. Quand le grincement est plus discret, il faut alors se tourner vers la présence de certains symptômes au réveil. Certains indiquent presque sans équivoque un bruxisme nocturne. Il s'agit de tensions et douleurs au niveau de l'articulation temporaux-mandibulaire (mâchoire) jumelé à des migraines, de sensibilité des dents au chaud/froid ou lors de mastication d'aliments acides. 
  • D'autres symptômes peuvent indiquer un bruxisme mais peuvent également être associés à d'autres problèmes. Parmi ceux-ci, on note une douleur au niveau des cervicales, des raideurs musculaires au cou et dans la zone scapulaire, soit au niveau des muscles scalènes et/ou des trapèzes. Ces derniers symptômes doivent être signalés au médecin et au dentiste. Ces derniers pourront évaluer si la cause est le bruxisme.

Open source traffic analysis