Comment soutenir sa fille mineure enceinte?

Le fait de tomber enceinte fragilise la fille, surtout si la grossesse n'a pas été désirée. Le choc entraîne une certaine instabilité tant physique que morale. Comment soutenir sa fille mineure enceinte ?

La fille mineure enceinte a besoin de soutien moral et affectif, surtout si la grossesse n’a pas été désirée et a causé un choc. Des cas peuvent se présenter, soit elle risque de se faire pression pour avorter, soit elle est incitée à un mariage forcé, soit elle est expulsée de son domicile. Si les parents veulent éviter l’un de ces cas, comment soutenir sa mineure enceinte ?

Soutien moral et affectif

  • Les parents peuvent aider la fille à orienter son choix, car la fille est la seule à reconnaître l’enfant. Si elle a le libre choix de sa décision, comment soutenir sa fille mineure enceinte ?
  • Si elle veut garder l’enfant, l’aider à accepter l’accident si la grossesse n’a pas été voulue. Si la fille ne veut pas garder l’enfant, les parents ont le devoir de la soutenir dans les actes qu’elle entreprend.
  • Plusieurs lois ont élargi les droits des mineurs leur offrant la possibilité d’interruption volontaire de grossesse dans le cas où le couple n’est pas sérieux et aucun avenir n’est envisageable. Pour cela, il faut orienter la fille vers un médecin spécialisé.

Préparation à l’accouchement

  • Si la fille mineure désire garder la grossesse, comment soutenir sa fille mineure enceinte ? Les parents peuvent orienter leur fille mineure vers un clinique pour préparer l’accouchement.
  • Pour cela, emmener sa fille pour faire des visites néo-natales, des échographies, des différentes analyses préalables à l’accouchement.
  • A part cela, préparer sa fille à devenir mère, à accueillir dans quelques mois un bébé et prendre soin de lui.

Changement de la vie

  • Ce qui est très important c’est que le cours de la fille mineure va changer. Comment soutenir sa fille mineure enceinte ? Si le père de l’enfant va reconnaître l’enfant et que la décision de mariage va être adoptée, la fille mineure va devenir mère et sera émancipée par le mariage.
  • Par contre, si aucune vie commune n’est possible entre les deux jeunes, la vie de sa fille va entièrement changer. Anticiper ce changement et préparer sa fille est du devoir des parents.
  • Du côté financier, la fille a besoin de soutien et d’orientation dans quelques mois quelle sera sa source d’argent pour assumer sa survie ainsi que celle du petit bébé qui va naître.
  • Une orientation vers les services de sécurité sociale aussi s’avère nécessaire ou qu’il existe des associations qui viennent au secours des filles mineures enceintes.

Open source traffic analysis