Comment surmonter la peur de l'école

Surmonter la peur de l'école est indispensable avant que cette peur ne se transforme en trouble que l'on peut appeler phobie scolaire. L'entourage de l'enfant ou de l'adolescent va jouer un rôle primordial dans cette prise en charge.

La peur de l'école peut survenir à tout âge, autant chez les filles que chez les garçons. Généralement c'est au moment de l'adolescence qu'elle se manifeste le plus souvent. L'enfant présente alors divers symptômes qu'il est nécessaire d'identifier comme liés à cette peur de l'école pour pouvoir lui venir en aide. Un enfant qui se plaint souvent de mal au ventre, de maux de tête ou de douleurs abdominales est à surveiller comme potentiellement atteint d'une peur d'aller à l'école. De même s'il a du mal à s'endormir la veille des cours et pas le weekend. Surmonter la peur de l'école n'est possible qu'après avoir mis des mots sur le problème.

Comment aider l'enfant :

  • Pour surmonter la peur de l'école, votre enfant aura besoin de vous. Surtout ne prenez pas à la légère ce mal-être. Essayez de lui parler et instaurez une relation d'aide et de confiance.
  • Tentez de comprendre la source de cette peur et trouvez avec lui de vraies solutions qui vont le rassurer.
  • Rencontrez ses professeurs et maintenez le lien avec eux tant que la situation de votre enfant est fragile. Il doit se sentir épaulé et soutenu.
  • Poussez-le à sortir avec ses amis en dehors des heures d'école afin qu'il maintienne un lien social.

Les actions :

  • Au delà de ces conseils il est indispensable de prendre rendez-vous avec son professeur, voire avec l'assistante sociale de l'établissement ou le médecin scolaire.
  • Si la situation ne s'améliore pas il sera préférable de consulter un thérapeute pour comprendre et surmonter la peur de l'école. Il pourra alors déceler le problème et démêler la situation pour ne pas aller vers la prise en charge d'une phobie scolaire qui serait invalidante.

Quelques conseils :

  • Pour surmonter la peur de l'école l'enfant doit se sentir compris. En revanche il est formellement déconseillé d'aller dans son sens s'il refuse de se rendre à l'école. La désocialisation et la déscolarisation ne doivent jamais être envisagées sous prétexte d'apaiser l'enfant. Bien au contraire, ce comportement renforcerait sa peur et aggraverait la situation.
  • Enfin sachez être à l'écoute et octroyez plus de temps à votre enfant. Dites-lui que vous le comprenez et que vous êtes là pour l'aider et l'accompagner de votre mieux.
  • Recentrez-le sur ses passions, ses centres d'intérêt et ses amis. Faites-lui faire du sport pour qu'il puisse extérioriser son mal-être s'il le souhaite.

Open source traffic analysis