Comment traiter la dépression saisonnière

La dépression saisonnière est une pathologie reconnue, qui survient à l’automne. Ne la subissez plus, suivez ces conseils pour traiter la dépression saisonnière.

Quand vous souffrez d’une dépression saisonnière, vous ressentez les mêmes symptômes que pour une dépression "normale" : grosse fatigue, baisse de moral, insomnie, stress et neurasthénie, à quoi s’ajoute souvent une plus grande envie de manger. Mais, son origine ne résulte pas d’un mal-être profond. Vous manquez simplement de lumière naturelle. Pour traiter la dépression saisonnière, vous pouvez emmagasiner le maximum de lumière, adopter une meilleure hygiène de vie, optez pour la luminothérapie ou prendre des médicaments ou suivre une thérapie.

Emmagasinez le maximum de lumière

  • Pour traiter la dépression saisonnière, faites des réserves de lumière du soleil. L’été, exposez-vous le plus possible au soleil, en prenant les précautions adéquates pour vous protéger de la nocivité des ultra-violets. Ne vous exposez pas plus de vingt minutes, mettez un crème protectrice, un chapeau et un tee-shirt et évitez la plage horaire 14 h-16 h.
  • L’été, la luminosité est la plus grande et le moral est souvent au beau fixe. Cela est du au fait que la lumière du soleil permet de réguler votre horloge biologique interne. Si elle est perturbée, vos rythmes d’éveil et de sommeil seront dérangés. Vous souffrirez également de dérèglements hormonaux.
  • Vous pouvez traiter la dépression saisonnière durant l’automne et l’hiver. La lumière est quand même présente mais moins longtemps. Sortez au moins une heure par jour, vous emmagasinerez de la lumière. Faites également entrer le maximum de lumière chez vous. Evitez les rideaux trop opaques, faites des ouvertures plus grandes si possible ou peignez vos murs avec des couleurs claires.
  • La dépression saisonnière est fortement inégalitaire. Elle est plus fréquente dans les pays situés au Nord, là où la luminosité est la moins forte. Dans ces pays, près de dix % de la population en souffre. Si vous en avez les moyens, vous pouvez partir pour l’hémisphère sud pendant la mauvaise saison.

Adoptez une meilleure hygiène de vie

  • Pour traiter la dépression saisonnière, faites du sport et manger mieux. Le sport, grâce à l’adrénaline qu’il libère, vous aide à retrouver le moral et à vous sentir mieux dans votre corps. Si vous n’êtes pas habitué à faire du sport, optez pour la marche ou la natation. Cela ne sera efficace que si vous en faites régulièrement, deux à trois fois par semaine, au moins trente minutes.
  • Mangez plus équilibré et plus sain. Faites le plein de vitamines et d’oligoéléments, que l’on trouve en abondance dans les fruits et les légumes. Il semblerait aussi que les Oméga 3, les acides gras essentiels, soient efficaces pour traiter la dépression saisonnière. Alors, mangez plus de petits poissons gras comme le maquereau, d’huiles végétales ou de graines de lin.

Faites de la luminothérapie

  • Pour traiter la dépression saisonnière, vous pouvez opter pour la luminothérapie, qui est un traitement naturel. Vous ferez ainsi le plein d’énergie, sans risques pour votre santé. Elle consiste à vous exposer devant une lampe spéciale à la lumière blanche intense, sans ultra-violets, qui imite la lumière naturelle, pendant un temps donné et toujours à la même heure. Une demi-heure par jour, essentiellement le matin, suffit. Pour les enfants, la durée sera réduite à quinze minutes. Commencez par des séances plus courtes.
  • Au début, vous pouvez souffrir de maux de tête, d’une excitation ou de somnolence. Ne regardez pas la lampe directement et placez-la à 50 cm, au niveau des yeux. Cette technique est déconseillée aux personnes qui souffrent de problèmes aux yeux. La luminothérapie se pratique dans un centre spécialisé ou à domicile. Demandez conseil à votre médecin.
  • Les résultats sont assez rapides, à condition d’utiliser une lampe, de très bonne qualité, à 10 000 lux. Au bout de quatre séances, les effets bénéfiques se font déjà sentir. Au bout d’un mois, d’une exposition assidue et régulière, les symptômes de la dépression saisonnière disparaissent. Dès septembre, faites des séances préventives, pour éviter l’apparition des symptômes de la dépression saisonnière.
  • Depuis, quelques temps, sont apparus des simulateurs d’aube. Ils vous réveillent en douceur et vous donnent l’impression que le soleil se lève, de manière progressive, dans votre chambre. Ils permettraient de traiter la dépression saisonnière, bien que l’intensité de la lumière soit plus faible.

Prenez des médicaments ou faites une thérapie

  • Pour traiter la dépression saisonnière, vous pouvez prendre des antidépresseurs ou consulter un thérapeute. Les antidépresseurs seront prescrits aux personnes pour qui la luminothérapie ne fait aucun effet (cela concerne 20 % des dépressifs saisonniers) ou qui n’ont pas le temps de suivre des cures de luminothérapie. Les antidépresseurs ne sont pas si anodins que cela. Ils entraînent des effets secondaires, comme la prise de poids, et surtout une dépendance. Faites-vous suivre par votre médecin pour qu’ils puissent adapter le traitement au plus juste.
  • Une thérapie peut également vous aider à traiter la dépression saisonnière. Elle demande du temps mais les résultats peuvent être concluants.

Open source traffic analysis