Conditions d'attribution du RMI ?

Le Revenu Minimum d'Insertion, crée par la loi du 1er décembre 1988, est une aide mise en place par l'Etat, qui garantit un revenu minimal pour survivre.

Le RMI est donc l'ultime secours fourni par l'Etat pour ceux qui sont en situation d'extrême précarité comme dans les cas d'une perte d'emploi ou lorsque on se retrouve parent isolé.

 

 

 

 

 

Du RMI au RSA : ouverture des droits

Le dispositif gouvernemental a étendu son dispositif d'aide : avant, il fallait être âgé d'au moins 25 ans pour bénéficier de cette aide gouvernementale,  alors qu´aujourd'hui, les moins de 25 ans qui assument la charge d'un ou plusieurs enfants (ou qui attendent un enfant à naître), ou qui ont exercé une activité professionnelle pendant au moins 2 ans au cours des 3 années précédant leur demande de RSA, ont le dispositif qui leur est également ouvert. La deuxième condition est de résider en France métropolitaine de manière stable et effective, c'est-à-dire au moins 9 mois sur 12. Il ne faut également pas être élèves, étudiants ou stagiaire non rémunéré ou salarié en congé parental (total ou partiel), sabbatique, sans solde ou en disponibilité. Une autre condition est de disposer de ressources inférieures à un plafond : celui-ci est calculé sur la base de la moyenne mensuelle de l'ensemble des ressources du foyer perçues au cours des 3 mois précédant la demande.

 

Avantages du RMI et obligations

Les démarches pour obtenir le RMI sont les suivantes : se procurer et remplir le formulaire de demande de RMI auprès du service social de votre mairie. Après validation de votre situation, tous les 3 mois, votre Caisse d'Allocations Familiales (CAF) vous enverra une déclaration et recalculera vos droits sur les bases de cette déclaration. Le RMI garantit à ses bénéficiaires un revenu mensuel minimum qui varie en fonction du nombre de personnes qui vivent dans son foyer. Pour un allocataire seul, le minimum mensuel s'élève à 411,70 euros. Bien sûr, des rendez-vous avec divers organismes sociaux sont à prévoir, afin de mettre en place le "contrat d'insertion". En tant que bénéficiaire de cette aide de l'état, vous vous engagez à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour retrouver une situation professionnelle stable ! N'oubliez pas qu'un RSA "socle" est prévu pour compléter vos premiers revenus en cas de reprise d'une activité professionnelle !

 

Open source traffic analysis