Connaître les principes du bouddhisme

Les principes du bouddhisme ont pour but d'amener l'homme à son Eveil, au Nirvana. Ainsi, celui-ci ne devra se fier qu'à son expérience personnelle et prendre conscience qu'il est totalement maître de ses faits et actes. Pour y parvenir il devra suivre le chemin de la cessation, et se garder des extrêmes.

Le bouddhisme est le fruit de la réflexion d'un homme : Bouddha, le fils du roi. Marqué par l'injustice entre sa vie de prince et la souffrance du peuple, il laissa son palais pour s'en aller sur les routes à la recherche de la solution miracle qui aiderait les hommes. Cette solution il la trouva, et consacra le reste de sa vie à leur transmettre. Aujourd'hui on la connaît sous formes de principes. Le bouddhisme, également connu sous le nom de « religion de la paix » est la seule doctrine qui n'a jamais été au cœur du conflit : il n'y a jamais eu de guerre bouddhiste. Pas de Dieu, pas d'esprit, il s'agit là d'une réflexion philosophique se basant sur "les principes du bouddhisme" tel que la voie du milieu qui préconise d'éviter les extrêmes ou encore le fameux Karma.

 

L'homme

  • Le premier des principes du bouddhisme consiste à ne se baser que sur son expérience propre et à faire face aux événements de la vie. Pas questions de s'attarder sur des détails quand il est trop tard, il faut agir et aller de l'avant.
  • Il faut également retenir que la vie est mouvement. Rien ne sert de s'y accrocher. C'est un cercle ; on naît, on vît et on meurt. C'est ainsi que la vie qui anime l'homme ne lui appartient pas.

 

Le karma

  • Parmi les principes du bouddhisme, le plus connu est certainement le karma. Le karma est en réalité la somme des actions et des pensées menées par un homme qu'elles soient bonnes ou mauvaises.
  • Selon la théorie, chacun est maître de son destin et de ses actes. Ainsi, il peut grâce à sa bonté parvenir à purifier sa nature intérieure et rendre son karma positif.

 

La vie

  • Un autre point essentiel parmi les principes du bouddhisme consiste à dire que tout être vivant finit par mourir mais la vie elle, persiste. Elle est une unité qui évoque la compassion, l'éternelle harmonie que nul de doit venir troubler sous peine de retarder son propre éveil.
  • L'homme égoïste souffre et parvient peu à peu à trouver la cause de cette souffrance et à l'éliminer. Il en découle les quatre nobles vérités : chaque vie est une douleur, il existe une origine, une cessation, et un chemin qui mène à la fin de cette souffrance.

 

Le chemin de la cessation

  • Le chemin de la cessation fait partie intégrante des principes du bouddhisme. Sur ce chemin, l'homme apprendra : la compréhension, la parole, l'action, la pensée, les moyens d'existence, l'effort, l'attention et la concentration juste.

 

L’intérêt de la vie, le Nirvana

  • Chaque homme doit atteindre un but bien précis : le Nirvana qui est en réalité son éveil. Atteindre le Nirvana c'est renoncer au désir, à l'illusion, à la haine ainsi qu'à l'existence.
  • Par opposition aux autres religions qui prônent un paradis après la mort, le Nirvana lui peut parfaitement s'atteindre en une seule vie.
  • L'homme qui y est parvenu est à présent heureux et libre, il peut profiter des richesses de la vie sans éprouver de désir ni d'angoisses.

 

La voie du milieu

  • Aussi appelée la « voie Octuple », la voie du milieu est un des piliers des principes du bouddhisme. Il s'agit là de se tenir loin des extrêmes, d'un côté la recherche du bonheur, de l'autre la mortification.
  • Aucune des deux ne permet de passer du désir à la paix. Seule la voie du milieu est celle qui y conduit.

 

La concentration

  • Élément essentiel parmi les principes du bouddhisme, la concentration, amène au développement personnel. Le bouddhiste se veut calme et attentif et s'accorde des périodes de méditation.

Open source traffic analysis