Conseil pour faire du deltaplane

Faire du deltaplane ne permet pas seulement d'avoir une montée d'adrénaline mais cela permet aussi de pratiquer un sport plaisant à condition d'avoir le bon matériel et de tenir compte des conditions météorologiques.

Se pratiquant en vol libre, le deltaplane se pratique sur une structure rigide dont la voile est fixée sur une armature métallique. L'apprentissage du deltaplane se fait dans des écoles d'apprentissage, des pentes écoles. Pour faire du deltaplane de façon gratifiante, il faut avoir beaucoup d'heures d'entraînement.

La condition physique

  • Pour faire du deltaplane, il faut avoir une très bonne condition physique car le pilotage se fait de façon allongée et on se sert de son corps pour se déplacer dans les airs. Dans certaines écoles de formation, un certificat médical peut être demandé pour s'assurer des aptitudes du pilote.

Le matériel pour le deltaplane

  • Le matériel nécessaire pour faire du deltaplane, comprend le deltaplane lui même, un altimètre, un parachute de secours, un casque de sécurité et éventuellement des jumelles. Tous ces accessoires ne sont pas obligatoires, par exemple, un parachute peut être suffisant et on peut aisément se passer d'un casque.
  • Le matériel pour faire du deltaplane est très sûr à condition de prendre un matériel de bonne qualité. En faisant du deltaplane, on va assez vite, cette vitesse peut faire peur mais en fait elle permet de mieux manœuvrer dans les airs et il peut arriver qu'une partie de la voilure se dégonfle, provoquant ainsi une belle frayeur.
  • Les débutants peuvent choisir une voile école qui permet une bonne stabilité dans l'air et permet à la voile de réouvrir automatiquement si elle venait à se dégonfler.

Les conditions météorologiques

  • Pour faire du deltaplane, il est très important de se renseigner sur les conditions météorologiques avant de se lancer et pour éviter de courir des risques inutiles. Cela inclut de se renseigner sur les obstacles potentiels de la zone à survoler, l'itinéraire de vol à suivre, le sens des vents.
  • Afin de pouvoir à la fois planifier son vol et son futur atterrissage qui doit se faire face aux rafales de vent. Dans certains cas, il ne faut surtout pas se lancer dans un vol si toutes les conditions météorologiques optimales ne sont pas réunies.

Open source traffic analysis