Conseils pour définir le champ sémantique d'un mot

Pour définir le champ sémantique d'un mot, il faut tout d’abord définir ce qu’est un champ sémantique et qu'elle est la différence entre champ sémantique et champ lexical.

En effet, le champ sémantique est souvent confondu avec le champ lexical alors que ce sont des notions différentes bien que complémentaires. Pour réussir à définir le champ sémantique d'un mot, il faut déjà savoir faire la différence entre les deux et ensuite comprendre exactement en quoi consiste le champ sémantique d’un mot.

 

La différence entre champ sémantique et champ lexical

 

  • Une erreur courante est de confondre les deux champs. Pour définir le champ sémantique d'un mot, on dira qu'il est composé de l’ensemble des différents sens possibles d’un même mot. Alors que le champ lexical est un ensemble de mots autour d’une même idée. Par exemple, mer, plage et soleil font partie du champ lexical des vacances.
  • Par contre, définir le champ sémantique d’un mot, c’est trouver les différentes significations que peut avoir ce même mot selon le contexte où il se trouve. Par exemple le mot ton, placé dans la phrase « il parlait sur un ton énervé » veut dire tonalité, et en parlant de rideaux au ton plus neutre, veut dire couleur.

 

Trouver le champ sémantique d’un mot

 

  • Définir le champ sémantique d'un mot, c’est donc trouver l’ensemble des significations possibles de ce mot. Un même mot peut avoir plusieurs sens, on dit alors qu’il est polysémique. Il s’écrit de la même manière et se prononce de la même manière, le seul moyen de définir son sens est la phrase dans laquelle il se trouve. Il peut être également utilisé dans le sens figuré comme le mot fertile par exemple qui se dit d’une terre, d’une femme ou d’une imagination.
  • Le champ sémantique du mot « peine » est assez large, suivant le contexte il peut vouloir dire chagrin, fardeau, avoir du mal, douleur ou très peu. En effet le sens d’avoir de la peine diffère totalement de bouger à peine ou peiner à faire quelque chose.

Open source traffic analysis