Conseils pour écrire un poème d'automne

Pour écrire un poème d'automne, il faut définir un style poétique et se laisser envahir par la beauté de l'automne.

Un poème d'automne, c'est d'abord une envie de rêver.
Quand on part sur l'idée d'en écrire un, il y a deux choses à retenir : l'automne est le thème, et le poème un moyen de mettre ce thème en valeur. Écrire un poème d'automne nécessite donc de se pencher sur ces deux aspects.

Le poème : un support

  • La poésie regroupe quantité de formes grâce aux nombreuses règles de la poésie classique. Le premier élément qui compose un poème est le vers, dont le nombre de syllabes est défini par l’auteur : octosyllabe, décasyllabe, ou alexandrin, par exemple.
  • Le rythme sonore du poème d’automne se construit alors par le découpage des vers en strophes (paragraphes), puis grâce à des allitérations, des assonances ou des anaphores. Les rimes terminant chaque vers d'une strophe peuvent se présenter sous trois formes : plates (AABB), croisées (ABAB) ou embrassées (ABBA).
  • La technique n’est toutefois pas obligatoire. Un poème d’automne peut être écrit en vers libres, sans aucune autre contrainte que la beauté des mots et des phrases. Dans tous les cas, il est utile de se munir d’outils propres à la maîtrise de la langue (encyclopédie, dictionnaire des synonymes, Bled, Becherel...).

L'automne : un thème

  • Comment mettre en valeur le thème grâce à la technique du poème ? Déjà, penser à une mise en scène, à une histoire contée à travers ce poème d'automne peut se révéler intéressant, bien que facultatif. 
  • Il est ensuite nécessaire de se concentrer sur le lexique, car les mots employés devront accrocher le lecteur. Une technique consiste à noter tous les mots qui se rapportent directement au thème, afin de construire l'histoire du poème : feuilles mortes, vent, pluie, ou écureuils, par exemple.
  • De plus, cette saison offre un large panel de couleurs (ambre, ocre, orange, roux, noisette, mordoré...) qui permettront de composer un poème d'automne coloré et flamboyant. Ces éléments peuvent alors être mis en valeur avec des procédés stylistiques imagés comme la métaphore, la comparaison, l’oxymore, ou encore la personnification.

Open source traffic analysis