Conseils pratiques pour dévier la faillite personnelle

Personne ne souhaite passer par l’expérience difficile qu'est déclarer une faillite personnelle. Mieux vaut connaître les mesures pour l’éviter à tout prix.

Une personne avisée fera en sorte de s’organiser et d’établir son budget (et de le respecter) pour ne pas avoir à se résoudre à une faillite personnelle. Voici quelques bons conseils pour vous aider à conserver votre bonne « santé » financière.

Planifier son budget et le garder à jour

  • Le meilleur moyen de connaître en tout temps l’état de ses finances personnelles est de préparer un budget adapté à son mode de vie et de le mettre à jour de façon régulière. Préférablement, notez à chaque fin de journée vos dépenses et, au fur et à mesure, inscrivez vos revenus. Une fois votre budget établi faites tout pour vous y tenir!
  • Trop de personnes aujourd’hui vivent bien au-dessus de leurs moyens et fonctionnent sans vraiment suivre les entrées et sorties d’argent dans leur compte de banque. Ainsi, elles s’exposent au risque d'une faillite personnelle.

Attention aux cartes de crédit

  • L’une des causes fréquentes de faillite personnelle concerne l’utilisation déraisonnable des cartes de crédit. Il faut dire que les compagnies qui proposent du crédit facilitent l’accès à ces cartes, souvent même sans procéder à une enquête sur la capacité de remboursement du client.
  • Payer les achats avec une carte de crédit est un geste devenu tellement courant qu’on peut très facilement en atteindre la marge maximale. Idéalement, on ne devrait pas se servir d’une carte de crédit à moins d’être certain de pouvoir rembourser la somme minimale demandée mensuellement. Sinon, on se retrouve avec une dette qu’il faudra payer et des intérêts qui s’accumulent d’un mois à l’autre.

Gare aux investissements douteux

  • Plus que jamais, sur Internet et dans les journaux, des arnaqueurs de toutes sortes vous font miroiter la possibilité d’augmenter notablement votre qualité de vie. La crédulité peut amener les victimes de ces criminels à déclarer une faillite personnelle. Sur Internet, évitez les sites non sécurisés qui n’indiquent pas « https » dans leur adresse et qui n’affichent pas l’icône (cadenas fermé) sur leur page d’accueil.

Open source traffic analysis