Découvrir la formation pour être coiffeuse

Être coiffeuse ne se résume pas à couper des cheveux. En effet, la formation pour être coiffeuse traduit un apprentissage d’au moins trois ans qu’il n’est pas conseillé de prendre à la légère.

Le métier de coiffeuse fait appel à des qualités et des compétences d’habileté et de sensibilité artistique. Si une formation pour être coiffeuse existe, c’est parce que ces aptitudes ne sont pas innées chez tout le monde et que seul un apprentissage pourra permettre de les développer et les maitriser.

La formation pour être coiffeuse

  • Après avoir passé sa classe de 3ème, il est directement possible de s’orienter vers des formations techniques dont parmi elles, le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) coiffure. Deux ans suffisent pour obtenir le diplôme – 1 an pour les personnes de moins de 25 ans déjà titulaires du baccalauréat - qui peut se préparer soit en formation initiale soit en alternance. De plus, vous avez le choix entre l’école publique ou l’école privée, et pour l’option alternante un Centre de Formation d’Apprentis (CFA).
  • A l’issue de la formation, vous pouvez préparer rejoindre le monde du travail ou préparer une Mention Complémentaire (MC) « styliste visagiste » ou « coloriste permanentiste ». Pour les plus ambitieux, les Brevets Professionnels ou de Maîtrise atteste d’une haute qualification et permettent d’entreprendre une démarche entrepreneuriale en ouvrant son propre salon. Préparés en deux ans après le CAP, ils nécessitent néanmoins la justification de deux ans d’expérience professionnelle.

Les conditions de travail

  • Si les formations pour coiffeuse offrent la possibilité d’intégrer rapidement le marché du travail, celui-ci est très physique et compétitif. Les journées sont réputées longues et soutenues, particulièrement durant les week-ends, et de nombreuses enseignes et franchises se mènent une rude concurrence qui assure un service et des prix avantageux aux clients.
  • Dans cette optique, les coiffeuses doivent avoir un savoir-faire d’accueil et de conseil pour concilier les désirs du client avec les besoins de son cuir chevelu. A noter qu’un coiffeur débutant ne peut pas espérer un salaire plus élevé que le SMIC mais ponctué de pourboires qui peuvent valoriser le total. Ce n’est qu’après plusieurs années d’expérience que la rémunération peut aller au-delà des 1,500 euros bruts.

Open source traffic analysis