Découvrir le requin pèlerin

Les requins subissent une mauvaise presse, et pourtant ils sont des animaux étonnants, avec une grande diversité d'espèce. Parmi eux le requin pèlerin, parfaitement inoffensif, qui n'attend que vous pour se faire connaître!

Le requin pèlerin est un poisson de la famille des Cetorhinidés, Cetorhinus maximus pour être exact, aujourd'hui menacé d'extinction (sur la liste rouge de l'IUCN, International Union for Conservation of Nature). Longtemps pêché pour son foie, qui procure de grandes quantités d'huile, plus de 700 litres, autrefois utilisée pour l'éclairage et comme lubrifiant de machines.Ils sont également victimes de pêches accidentelles, voire de collisions avec les bateaux. Des expéditions et des appels à témoins sont régulièrement lancés pour mieux dénombrer cet animal encore peu connu.
 

 

Un géant des mers

  • Le requin pèlerin est un poids lourd des mers : atteignant jusqu'à douze mètres de long et cinq tonnes à la balance, ce qui en fait le deuxième plus grand poisson du monde, derrière le requin baleine. Son corps fusiforme est bleuté ou voire couleur bronze.
  • Son dos et ses flancs sont gris-bruns et sa première nageoire dorsale, ou aileron, peut dépasser le mètre. Les dents du requin pèlerin sont très petites et nombreuses, et on en compte souvent une centaine par rangée.
  • Il est également aisément reconnaissable à son grand nez pointu qui a valu son nom à son espèce, Cetorhinus, "rhinus" signifiant "nez" en latin.

 

 

Habitat et mode de vie

  • On trouve le requin pèlerin un peu partout : au nord et au sud de l'océan Atlantique et de l'océan Pacifique, en mer Méditerranée, dans la mer du Japon, au sud de l'Australie et à proximité de la Nouvelle-Zélande.
  • C'est un animal pélagique, c'est-à-dire qui habite les eaux profondes, mais il arrive qu'il s'aventure près des côtes. Il migre en eau profonde pendant l'hiver.
  • C'est un solitaire, qui vit la plupart du temps seul, parfois en petits groupes. De petits bancs ont été aperçus formant un cercle, dans ce qui semblait être une sorte de rituel d'accouplement. On connait d'ailleurs peu de choses quant à son mode de reproduction. Il semblerait qu'il soit ovovivipare, donnant naissance à des petits tout formés, mesurant de 1,5 à 1,7 mètre de long.
  • Malgré son gabarit impressionnant, ce requin n'est en rien un danger pour l'homme. Il se nourrit en majorité de plancton, mais aussi de copépodes et autres crustacés, d’œufs de poisson, de larves. Il filtre le plancton avec ses grandes branchiospines très serrées (des structures ressemblant à des peignes), en ouvrant la bouche tout en nageant. L'eau ressort ensuite par les fentes branchiales.

Open source traffic analysis