Découvrir les forces du GIGN

Installé à Satory dans le quartier des gendarmes à Versailles, le GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale) s'est véritablement développé depuis 1974.

Crée le 1er mars 1974, le GIGN a été expérimenté durant l'année 1973 sous le nom ECRI (Equipe Commando Régionale d'Intervention), mais c’est sous l’impulsion de Paul Barril que le GIGN a participé, de 1974 à 1985, à plus de 650 missions opérationnelles et permis la libération de 500 otages, l'arrestation d'un bon millier de terroristes dont la mort de 12 d'entre eux ! La devise du GIGN est « Sauver des vies au mépris de la sienne ». Cette phrase représente bien le sacrifice des hommes du GIGN pour protéger la communauté. Depuis sa création le GIGN a perdu 7 hommes à l'entrainement et 3 en opération réelle dont un le 19 janvier 2007.

Devenir gendarme du GIGN
Le GIGN est partie intégrante de l'Armée et de la Gendarmerie française. Il s'agit même de l'élite de la gendarmerie qui n'intervient que sur des opérations délicates à haut risque, ce qui leur octroie la possession d´un matériel de pointe utilisant les dernières technologies. Composé uniquement de sous-officiers et d'officiers, il est très dur d'entrer au GIGN. Hormis les critères d’éligibilité tels que l’âge – avoir de 24 à 32 ans – ou la nécessité d’être militaire, il est également indispensable de disposer d’un excellent dossier. L´ensemble de ces conditions réunies permet de passer la seconde étape des tests sportifs - résistance, endurance, tirs, parcours d´audace, natation, test d´agressivité, etc. – et des tests intellectuels sur la culture générale et militaire, débouchant alors sur l’entretien final avec les hautes autorités militaires du GIGN. A noter que l´entrée au GIGN est totalement anonyme.

La mission vectrice de notoriété
Le GIGN a beaucoup fait parler de lui lors de la prise d'otage du vol 8969 d'Air France (Paris-Algérie) en décembre 1994. Les islamistes du GIA (Groupe Islamique Armé) avaient pris ce vol en otage afin de le faire exploser sur la Tour Eiffel. Le GIGN a sauvé la vie des 164 passagers sur le tarmac de l'aéroport de Marignane, éliminant les 4 terroristes sans aucun gendarme blessé et seulement 9 blessés léger chez les passagers. Cette opération aura été l´une des plus médiatisée à travers une diffusion massive sur les médias et les chaînes de télé.

Open source traffic analysis