Découvrir l'examen de l'amniocentèse

Pour déterminer le caryotype du foetus, c'est à dire la carte d'identité de ses chromosomes, il existe un examen dont les résultats sont très fiables. C'est l'examen de l'amniocentèse.

L'amniocintèse est un examen médical qui a pour but de déceler d'éventuelles anomalies du foetus, contrairement a l'écho-doppler. Grâce à l'examen de l'amniocentèse, un diagnostic prénatal précis pourra être établi. Il est le seul examen fiable dans le dépistage de la trisomie 21 notamment. L'amniocentèse est proposée à la future mère selon les cas et nécessite son consentement. Il est pratiqué en général vers la 14ème semaine d'amménorrhée et peut être fait, si une indication le préconise, jusqu'au terme de la grossesse.
Avant la 14ème semaine le liquide amniotique n'est pas suffisamment présent.

A qui s'adresse-t-il ? :

  • Aux femmes de plus de 38 ans car on considère qu'à partir de cet âge le risque de trisomie augmente. 
  • Aux femmes de moins de 38 ans si l'échographie ou les tests sanguins évoquent des risques. 
  • Si des frères, soeurs ou l'un des parents sont atteints d'anomalies ou de malformations. 
  • Et si par le passé la femme a déjà fait plusieurs fausses couches.
  • En revanche l'examen de l'amniocentèse ne sera pas pratiqué chez des patientes porteuse du virus du sida ou de l'hépatite B par risque de transmission à l'embryon.

Comment se déroule l'examen ? :

  • L'examen de l'amniocentèse se déroule à l'hôpital.
  • Après avoir passé une échographie, une personne soignante désinfecte la peau de l'abdomen puis installe un tissu appelé "champ" avec une ouverture à l'endroit où va être pratiquée l'amniocentèse.
  • Le médecin procèdera alors au prélèvement qui ne dure que quelques secondes. Il introduit une aiguille fine sous contrôle échographique afin d'atteindre le liquide amniotique dont il va prélever environ 20ml. Cette ponction n'est pas douloureuse.
  • Ensuite la patiente devra rester allongée deux heures dans une salle de repos.

Les risques de l'examen :

  • L'examen de l'amniocentèse est régulièrement pratiqué et bien maîtrisé. Toutefois il peut exceptionnellement entraîner une fausse couche, une fuite du liquide amniotique ou une infection de celui-ci.
  • Lors de la demande de consentement vous serez informés des risques inhérents à cette intervention mais ils restent très faibles.

A savoir :

  • Cet examen de l'amniocentèse permet de rechercher des infections, des maladies héréditaires, des anomalies ou des malformations. C'est un examen très précis. Son résultat est assez long : trois à quatre semaines et vous est adressé par courrier.
  • Il est remboursé intégralement par la sécurité sociale quel que soit l'âge si c'est sur indication médicale.
  • Enfin, si la future mère présente des signes d'angoisse liés à cet examen, il faudra qu'elle se fasse accompagner pour plus de sécurité et peut, sous le contrôle d'un médecin, prendre un médicament visant à réduire l'anxiété.

Open source traffic analysis