Désensibiliser contre le venin de guêpe - Pour et contre

Désensibiliser contre le venin de guêpe a sauvé la vie de nombreuses personnes mais reste un traitement qui comporte des avantages et des inconvénients.

La désensibilisation ou immunothérapie spécifique est l'administration de doses croissantes de venin d'hyménoptère auquel un patient est allergique. Elle se pratique de 2 manières et si elle offre des avantages, elle requiert de la vigilance à cause de ses éventuels effets secondaires.

La désensibilisation brièvement expliquée

  • Pratiqués en milieu hospitalier, les traitements pour désensibiliser contre le venin de guêpe sont réservés aux personnes ayant fait une réaction grave afin de permettre à l'avenir à leur organisme de neutraliser le venin. On pratique la désensibilisation selon 2 techniques :
  • La plus classique est par voie sous-cutanée en procédant par intervalles. L'injection est effectuée en traitement accéléré toutes les 30 minutes pendant 4 à 5 jours ou pendant 3 à 5 ans à raison d'injections hebdomadaires puis mensuelles.
  • En voie sublinguale, le patient dépose sous sa langue quelques gouttes de vaccin qui se diffusent dans la muqueuse buccale et se propagent dans les cellules du système immunitaire. La fréquence est de 3 fois par semaine pendant 3 à 5 ans.

 

Les avantages d'une désensibilisation

  • Désensibiliser contre le venin de guêpe sauve la vie des personnes fortement allergiques à ces insectes en permettant au corps lors d'une piqûre de lutter contre le poison transmis par la guêpe.
  • Ce procédé prévient également l'apparition de l'asthme chez les sujets aux rhinites allergiques qui s'espacent à la longue.
  • Désensibiliser contre le venin de guêpe est conseillé lorsque toute médication s'est avérée incapable de soulager le patient.

Les inconvénients de la pratique

  • Désensibiliser contre le venin de guêpe est formellement déconseillé lors de maladies du système immunitaire, de cancers ou de traitements pour des problèmes cardiaques, de problèmes psychiatriques ou un asthme grave.
  • Une femme enceinte pourra continuer son traitement pendant sa grossesse mais ne pourra en commencer un.
  • Désensibiliser contre le venin de guêpe est déconseillé à un enfant de moins de 5 ans. On préfèrera une solution médicamenteuse.
  • On a constaté de rares effets indésirables de la désensibilisation générés par l'injection en voie sous-cutanée, apparaissant 30 minutes après l'injection. La moyenne est de un effet secondaire pour 350 à 1000 injections. Ces réactions sont des urticaires généralisés, rhinites, crises d’asthme, et dans les cas graves, des réactions allergiques exacerbées pouvant engager le pronostic vital.
  • En voie sub-linguale, les effets secondaires restent locaux et prennent la forme d'un prurit de la cavité buccale ou d'un œdème localisé sous la langue ne nécessitant généralement pas l'arrêt du traitement.

Open source traffic analysis