Devenir médecin de la Sécurité sociale

Comment devenir médecin de la Sécurité Sociale ? Quelles sont les missions réalisées par un médecin conseil ? Nos réponses ci-dessous...

Il existe de réelles différences entre le médecin généraliste et le médecin de la Sécurité Sociale. Quelles sont-elles ? Quel est le chemin à suivre pour devenir médecin de la Sécurité Sociale ?

Le chemin à suivre

  • Les études à réaliser pour devenir médecin conseil de la Sécurité Sociale ne sont pas si différentes de celles qu'il est nécessaire d'accomplir pour devenir, par exemple, médecin généraliste ou médecin scolaire. Le chemin est le même pour tous, ou presque.
  • L'étudiant doit premièrement s'orienter vers la médecine traditionnelle pour préparer ensuite, par le bias de la formation universitaire de la Sécurité Sociale, un concours national. S'il est reçu, il pourra alors excercer la profession de médecin de la Sécurité Sociale.
  • Mais qu'est-ce qu'un médecin conseil ? Il est indispensable pour l'étudiant en médecine de savoir parfaitement quelles sont les missions qu'il réalisera s'il devient médecin conseil pour la Sécurité Sociale...

Les "missions" d'un médecin conseil

  • Le médecin de la Sécurité Sociale, ou médecin conseil, excerce un certain nombre de fonctions parmi lesquelles le contrôle des arrêts de travail. Le médecin limite ainsi les abus et tente de venir en aide aux personnes souffrant de réelles maladies. La Sécurité Sociale peut également faire appel à l'un de ses médecins pour examiner une personne assurée, demandeuse d'une aide partielle ou totale.
  • Le médecin conseil détermine alors quels sont les "besoins" de la personne assurée. D'autres missions, moins reconnues, ponctuent également la vie d'un médecin de la Sécurité Sociale : sensibilisation à un programme national auprès des médecins, relation avec les hôpitaux et libéraux, etc.
  • D'une manière générale, le médecin conseil reste près de ses patients. Cependant, il ne délivre aucune ordonnance. Ce détail peut parfois marquer les professionnels de la médecine, soucieux de soulager leurs patients. Certains quittent donc cette profession malgré la grande stabilité qu'elle propose. Les horaires de travail d'un médecin conseil sont en effet fixes et lui assurent une vie plus simple que celle des médecins d'hôpitaux. Le médecin conseil pourra, s'il le désire, poursuivre ses études pour devenir ensuite médecin chef.

Open source traffic analysis