Enterrer son chien dans son jardin – Conseils

Votre compagnon à quatre pattes n'est plus. Laissant derrière lui un vieux chausson tout mâchouillé, un panier vide et des souvenirs à la pelle. En parlant de pelle, une première question se pose. Est-il possible d'enterrer son chien dans son jardin ?

Sur ce point, la loi française est formelle. L'article L 226-2, alinéa 1 du code rural stipule qu'il est "interdit d'enfouir, de jeter en quelque lieu que ce soit ou d'incinérer les cadavres d'animaux (…) pesant au total plus de quarante kilogrammes." Au delà, il n'est pas possible d'enterrer son chien dans son jardin ou dans son champs.

Ou l'enterrer ?

  • Avant d'enterrer son chien dans son jardin, il s'agit de s'assurer que l'endroit choisi se situe à plus de 35 mètres de son habitation principale. Sa dernière demeure ne devra pas se trouver à proximité d'un point d'eau ou d'un puits.
  • Ce, pour éviter tout risque de contamination. Le trou destiné à accueillir le corps de votre chien devra en outre être suffisamment profond (au moins un mètre) pour limiter le risque de "profanation" par un animal de passage.

Comment l'enterrer ?

  • Evitez d'enterrer votre chien avec ses jouets préférés (sauf s'ils sont en bois ou en tissus) ou de l'envelopper dans du plastique. Un linceul en tissu ou une caisse en bois seront préférables.
  • Idéalement, le corps de votre animal devra être recouvert avec de la chaux vive pour éviter, là encore, tout risque de contamination.

Le chien pèse plus de 40 kilos

  • L'article L 226-2, alinéa 1 du code rural prévoit que le propriétaire d'un animal de plus de 40 kilos "doit le(s) mettre, en entier et non dépouillés, à la disposition de la personne chargée de l'exécution du service public de l'équarrissage."
  • Impossible dans ce cas d'enterrer son chien dans son jardin. Dans ce cas de figure, il vous incombe de prendre attache avec la mairie dont dépend. Celle-ci vous donnera le nom d'une ou de plusieurs personnes spécialisées dans l'enlèvement et l'élimination des cadavres d'animaux. Ce service d'un coût très variable est entièrement à votre charge.

Existe-t-il d'autres alternatives ?

  • A défaut de pouvoir enterrer son chien dans son jardin, il est possible de recourir à la crémation individuelle ou collective en vous adressant à votre vétérinaire habituel.
  • Dans le cas d'une crémation individuelle, les cendres pourront éventuellement vous être restitué. Libre à vous de les répandre ensuite dans un petit coin du jardin qui deviendra en quelque sorte votre jardin du souvenir.

Open source traffic analysis