Exprimer ses condoléances - Comment se tenir à l'étiquette

Exprimer ses condoléances tient avant tout à l’estime qu’on porte à la personne défunte, à ses proches et à sa famille. S’il existe des formules conformes à l’étiquette, il n’est pas interdit de les personnaliser. L’essentiel est d’exprimer avec ses propres mots la douleur qu’on ressent après avoir perdu un être cher. Et là, rien ne peut être imposé.

Afin d’exprimer ses condoléances à la famille ou aux proches d’un défunt, évitez les formules toute-faite ou à l’emporte-pièce. Personnalisez au maximum votre propos. Faites part de votre ressenti, votre douleur et votre peine.

 

Des mots simples et vrais

  • Exprimer ses condoléances en utilisant des mots simples et vrais, c'est le plus direct. Évitez les expressions toute-faite. Manifestez votre attachement au défunt, en rappelant notamment ce qu’il vous rappelle comme meilleur souvenir.
  • Sachez que la douleur de perdre un être cher est toujours profonde, toujours difficile à surmonter, que l’épreuve est forcément tragique, que la mort est toujours malheureuse, quelles qu’en soient les raisons.
  • Il est donc inutile de préciser que vous êtes bouleversé.

 

Un mot personnalisé

  • Pour exprimer ses condoléances, redites à ceux qui vous sont chers que vous les aimés au-delà de la mort. Manifestez votre tendresse ou votre amitié à travers des mots justes, sans chercher à coller à l'étiquette de la tradition.
  • Le décès d’une personne est toujours un moment « terrible », « cruel »,
  • « douloureux ». Évitez ces mots-là pour exprimer ses condoléances.
  • Quelles soient manuscrites ou adressées à l’aide d'une carte de correspondance, n’oubliez jamais dans le dernier cas d’y ajouter un mot personnalisé de votre main.

 

N'étalez pas votre chagrin

  • C’est surtout le degré de familiarité qui vous lie avec le défunt qui impose d'exprimer ses condoléances. N’insistez-jamais sur votre état d’émotion, on le perçoit aisément.

Ne soulignez pas que c’est une « bien triste nouvelle », on le devine.

  • Choisissez plutôt de dire ou de redire à ceux qui sont plongés dans la peine et la douleur, qu’il faut se réjouir d’avoir connu celui qui nous quitte plutôt que d’étaler votre chagrin.

Open source traffic analysis