Faire un prêt étudiant - Conditions

La poursuite des études entraîne, pour de nombreux étudiants, la contraction d’un prêt, pour financer leurs études. Voici quelques conseils pratiques, pour faire un prêt étudiant.

Les étudiants peuvent bénéficier, sous certaines conditions, de prêts à taux bonifiés, pour les aider à financer leurs études. Ce prêt permet de financer l’inscription, les équipements (ordinateurs,…) ou les loyers. La libération de l’argent empruntée peut se faire de manière discontinue (avec ou sans présentation de justificatifs) ou en une seule fois (avec ou sans présentation de justificatifs). Certains organismes plafonnent le montant annuel pouvant être libéré sans justificatifs. Plusieurs organismes proposent ces aides comme : la mairie, les banques et l’Etat. Certaines villes peuvent attribuer des prêts aux étudiants. Les critères retenus, dans ce cadre, sont les ressources de l’étudiant et l’éloignement géographique du lieu d’études. Avant de faire un prêt étudiant, renseignez-vous à la marie du domicile parental.

Les prêts garantis par l’Etat

  • Pour faire un prêt étudiant auprès de l’Etat, l’étudiant doit : être âgé entre 18 et 28 ans, être de nationalité française (ou ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne) et ne pas avoir de ressources. Une des différences majeures avec les prêts étudiants autorisés, par les banques, la personne bénéficiaire n’a pas besoin de disposer d’une caution parentale ou d’une tierce personne. 
  • Le montant maximum du prêt est de 15 000 euros et l’Etat assure une garantie, de plus de 10 ans. L’Etat garanti 70% du capital (hors intérêts) et l’étudiant peut rembourser en différé.

Les prêts étudiants assurés par les banques

  • Les banques peuvent également proposer des prêts étudiants à taux avantageux. Actuellement, les taux d’intérêts sont en moyenne à 3,9 %. Petit conseil ! Pensez à vérifier que le taux affiché, par les banques est un Taux Annualisé Effectif Global (assurances incluses) et non le Taux Effectif Global (hors assurances). Contrairement à un prêt garanti par l’Etat, les banques vous demanderont une caution parentale ou d’une personne tierce (il est possible de faire appel à un organisme de caution). 
  • Le montant maximum prêté est de 21 000 euros (cette valeur peut varier en fonction des banques). En ce qui concerne le remboursement, l’étudiant peut bénéficier d’une différé partiel (il rembourse dans un premier temps les intérêts et l’assurance) ou un différé total (il ne rembourse que l’assurance). Le différé peut aller jusqu’à cinq ans. Un différé total augmente le coût global du prêt. Néanmoins, il permet aux étudiants de suivre leurs études, sans se soucier des frais financiers engendrés, par un prêt étudiant. En espérant que ces conseils vous aideront pour faire un prêt étudiant.

Open source traffic analysis