Idées de remèdes contre le mal de mer

Vous souhaitez prendre la mer mais, vous craignez d’être victime du mal de mer ? Alors on va essayer de répondre à cette question : quel remède contre le mal de mer ?

Le mal de mer est lié à un déséquilibre c'est-à-dire que les informations transmises à votre oreille interne sont faussées, par les mouvements du bateau. Plusieurs symptômes sont liés à ce dysfonctionnement : des sueurs, des vomissements ou des nausées. Un simple conseil, pensez à la fameuse règle des trois « F » : la faim, le froid et la fatigue. Ces trois états peuvent vous amener à avoir le mal de mer même si vous n’êtes pas naturellement sensible à ce phénomène. Enfin, notez que les mouvements lents du bateau lorsqu’il est à l'arrêt, sont souvent les plus gênants. Voyons maintenant un remède contre le mal de mer.

 

Comment se préparer avant le départ ?

  • Pour éviter d'avoir le mal de mer, suivez ces principes : reposez-vous bien le jour avant le départ, prenez des affaires adaptés aux conditions climatiques, mangez léger, détendez-vous et prenez place idéalement dehors et au centre du bateau.
  • Le mal de mer survient la plupart du temps au début du voyage et il se calme généralement après un temps d'adaptation qui peut s’avérer plus ou moins long. Voilà pourquoi vous avez intérêt à anticiper et à suivre ces conseils pratiques qui constituent un premier remède contre le mal de mer.

 

 

Comment faire une fois en pleine mer ?

  • Une fois en mer, plus question de faire demi-tour ! Il vous faut trouver un remède contre le mal de mer. Comme précédemment, voici quelques conseils pour limiter les risques : essayez de ne pas vous concentrer sur les mouvements du bateau, ne lisez pas, ne buvez pas, ne mangez pas et limitez vos mouvements.
  • Il est important de préciser qu’il ne faut pas fixer la mer par un hublot, cette image mobile entourée d'une image immobile risque d'entrainer le mal de mer. Enfin, il existe quelques remèdes qui soulagent efficacement contre le mal de mer : un régulateur pour l'oreille interne, des anti-vomitifs et anti-nauséeux ou tout simplement l’homéopathie. 

Open source traffic analysis