La glycémie : pourquoi on en parle tant ?

Glycémie, un mot dont peu de gens connaissent la réelle signification et qui pourtant est au centre de toutes les attentions des diététiciens depuis plusieurs années.

C’est également un mécanisme peu connu du grand public et qui pourtant est sur toutes les lèvres car il explique une maladie de plus en plus répandue : le diabète.

Qu’est-ce que la glycémie ?
Décrite pour la première fois au XIXème siècle par Claude BERNARD, la glycémie est un acteur central du métabolisme de chaque individu, puisqu’il s’agit d’un mécanisme physiologique de contrôle du glucose (carburant essentiel de toute cellule). Elle représente le taux de glucose circulant dans le sang à un instant donné. Chez un individu sain, ce taux varie à jeun entre 0,8 et 1,2 grammes de glucose par litre de sang. Or sa régulation fait appel à un système très sensible, basé sur la sécrétion de deux hormones pancréatiques : l’insuline et le glucagon. La première diminue le taux de glucose circulant alors que le deuxième induit la libération de ce même glucose, stocké sous forme de glycogène dans les tissus hépatiques.

Dérèglement de la glycémie : une maladie bien connue
La glycémie repose donc sur un équilibre entre la sécrétion d’insuline et celle du glucagon. Or, de mauvaises habitudes alimentaires déstabilisent cette sécrétion provoquant à terme une inefficacité de l’insuline. Le taux de glucose circulant n’étant plus régulé correctement, les premiers symptômes de diabète font leur apparition. De par sa position centrale dans le métabolisme, la glycémie affecte tous les tissus, ce qui élève le diabète au rang de maladie chronique aux conséquences dévastatrices sur l’organisme. Affectant tous les organes, le diabète attaque principalement les reins, le foie et les yeux. Surpoids, sédentarité, manque d’exercice physique ou encore manque d’informations sont autant de facteurs de risques pour une population de plus en plus concernée par cette maladie. Une raison bien suffisante pour justifier l'intérêt porté au diabète et ses origines.

Open source traffic analysis