Le déroulement de l'accouchement aquatique

Le déroulement de l'accouchement aquatique est différent d'un accouchement en salle, mais certaines mamans choisissent cette technique

Le déroulement de l'accouchement aquatique, comme son nom l'indique, se fait dans l'eau. De par ses propriétés agréables pour la maman et permettant au bébé de naître dans un monde qui est le sien, il est de plus en plus demandé, d'autant que les futures mamans connaissent les avantages qu'il peut présenter.

 

Les avantages

  • Les avantages d'un déroulement de l'accouchement aquatique sont très divers mais non négligeables, notamment pour la douleur, durant plusieurs heures, que ressentent les mamans qui accouchent.
  • L'eau, qui a des propriétés relaxantes et anti-spasmodiques, permet d'atténuer les douleurs de la maman, facilite l'ouverture du col de l'utérus, et évite la péridurale. Le déroulement de l'accouchement aquatique est très apprécié.
  • De plus, la maman étant davantage décontractée, voit sa respiration qui augmente. Elle est donc moins stressée, le bébé passe mieux, et bien souvent, sans déchirure. Les épisiotomies sont moins nombreuses.
  • Pour finir, il faut savoir que le bébé vit dans le ventre de sa maman. Quand il arrive au monde, lors d'un accouchement normal, sa naissance semble plus brutale.

 

Le déroulement

  • Le déroulement de l'accouchement aquatique se fait de façon très calme, très reposée. Au moment des contractions de la maman, elle est installée dans l'eau à trente-sept degrés. Cela lui permet de mieux adapter sa respiration en se décontractant davantage, mais au moment de l'expulsion, la maman est sortie de l'eau.
  • Elle ne peut pas y rester contrairement à d'autres pays, où le déroulement de l'accouchement dans l'eau se fait par immersion totale du bébé. Cela consiste à garder la maman dans l'eau, même au moment de la venue de bébé.
  • Néanmoins, bien que ce ne soit que toléré en France, certains établissements pratiquent cette technique à la demande de la maman sachant qu'il est impossible au bébé de se noyer.
  • Vivant dans une "bulle d'eau" dans le ventre de sa maman, le bébé en sort aussi. Tant que ses poumons ne seront pas à l'air libre, le bébé ne respirera pas et ainsi, ne peut pas mourir !
  • Toujours en ce qui concerne le déroulement de l'accouchement, il est nécessaire de penser à la préparation, qui permet à la maman d'être plus calme ce jour là, de se muscler le ventre (ce qui n'est forcément fait lors d'un accouchement normal).
  • Cette préparation à l' accouchement commence dès le cinquième mois de grossesse, ce qui permet aussi à la future maman de mieux préparer sa respiration, d'être plus détendue et d'accoucher dans de meilleures conditions !

Open source traffic analysis