Le sens du mariage : un procédé signifiant et sacré

Malgré l´évolution des moeurs, le sens du mariage reste aujourd´hui un procédé sacré et signifiant pour la plupart des populations.

Peu importe que les dénominations soit coutumes, civiles ou religieuses, le mariage est une institution sociale qui célèbre l’union entre deux êtres qui se témoignent un amour réciproque. Le mariage civil est célébré par une autorité civile, en l’occurrence un officier de l’état civil en conformité avec les lois que se donne la société, accompagné par un échange oral de vœux ou de consentements et la signature de documents administratifs y afférents.

Les coutumes
Coutumièrement, au-delà de l´unisson de deux personnes, le mariage scelle le rapprochement entre deux familles selon les coutumes instaurées depuis les temps anciens. Le mariage religieux est celui consacré par Dieu et est représenté en société par les autorités religieuses, le mariage étant alors une institution divine depuis la genèse du monde tel qu’on l’enseigne à tout croyant. Qu’il soit civil, coutumier, ou religieux, le mariage, du point de vue sociologique, a cet avantage inestimable en société : il demeure la reconnaissance par la société d’une union intime entre deux personnes ; une union protégée désormais contre toute pression sociale, familiale, professionnelle ou bien même de l’Etat, qui viserait à nuire aux mariés. Dans de nombreux pays, le mariage légalement ou juridiquement valable est le mariage civil.

Pourquoi le mariage ?
C’est le cas notamment en France où la loi refuse au mariage religieux d’avoir des effets juridiques et oblige même les candidats au mariage à le faire précéder du mariage civil. Pour tout croyant, le mariage religieux sert d’abord une prescription divine. Par leur échange de vœux mutuels, l’homme et la femme acceptent de recevoir un don spécial de Dieu, seul capable de changer leur cœur et de leur octroyer une force extraordinaire de s’aimer fidèlement au-delà des limites de chacun. Se marier devant Dieu et devant les hommes contient un avantage certain : s’attirer la protection des lois contre toute immixtion gênante des membres du corps social, et plus encore, se mettre sous la coupole de la protection de la providence divine pour ce qui concerne le croyant.

Open source traffic analysis