Les effets du dopage pour l´organisme

Il y a toujours deux côtés à un choix donc, quelles sont les effets du dopage positifs et négatifs qui sont choisis par les désireux d’exploits.

Dans les médias, les effets du dopage sont dépeints de façon unidimensionnelle, leur donnant accréditation d’aide quasiment surhumain pour n’importe qui et de n’importe quelle intensité. Cependant, la croyance populaire envers ces substituts est trop souvent erronée par les mauvaises informations.

Bonnes conséquences
En fait, les stéroïdes anabolisants sont déjà en présence dans le corps humain. Le plus connu est, bien entendu, la testostérone qui a pour rôle le développement et la maturation des organes génitaux chez l’Homme. À l’adolescence, le corps sécrète beaucoup plus de stéroïdes que dans l’accoutumance pour le développement sexuel de l’individu, mais aussi musculaire.
Il y a aussi l’abaissement de la voix et l’apparition de la barbe qui sont des effets des stéroïdes. Ce sont des effets naturels exercés par le corps humain pour favoriser le développement individuel de chacun qui ne sont pas les effets du dopage. Ainsi, l’abus de substances déjà produites va résulter au développement trop souvent contraire. Cela dit, les utilisateurs des stéroïdes anabolisants augmentent leur force isométrique (général) et leur masse corporelle qui sont aussi un phénomène observable à l’adolescence.

Mauvaises conséquences
La liste des effets du dopage causés sur l'organisme de ses pratiquants est bien longue et très effrayante : l’acné, des maux de tête, une bouffissure du visage, un rapetissement des testicules, une diminution de la production des spermatozoïdes pouvant aller jusqu’à la stérilité, des dommages aux reins, des dommages au foie (pouvant aller jusqu’au cancer du foie), l’augmentation des hausses de pressions artériels, la diminution de la densité des capillaires au niveau des tendons et des muscles et finalement, l’augmentation du mauvais cholestérols en dépit du bon. De plus des symptômes physiques, les effets du dopage procurent des symptômes psychologiques tel que des comportements maniaques qui se résultent d’extrêmes violences, de dépressifs et même, agrémentés par des délires : un tiers des utilisateurs de stéroïdes finissent à éprouver ce genre de symptôme.

Open source traffic analysis