Les facteurs à prendre en compte dans le coût des études

Quelque soit le cursus choisi, le coût des études comporte toujours des dépenses que nous n’avions pas prévu. Quelles sont-elles?

Surtout lorsqu’on devient autonome, le coût des études s’avère élevé. Aussi est-il recommandé d’établir un budget à l’avance et de choisir avec soin l'établissement où l'on désire étudier.

Le coût des études supérieures…quelques exemples

  • D’un établissement à un autre, et selon le cursus que vous aurez choisi, le budget à prévoir peut beaucoup varier.
  • Par exemple, dans les écoles d’ingénieurs, les frais de scolarité sont fixés à 538 € par année, s’il s’agit d’un établissement public. Dans les écoles privées, les moins onéreuses tournent autour de 1000 à 1500 €, pour la première année. Ils sont souvent augmentés à la cinquième année du cheminement académique. Les institutions de prestige demandent jusqu’à 7400 € annuellement. A cette base, dans certains établissements, il faut parfois débourser de 50 à 1200 € pour les frais d’inscription et d’ouverture de dossier. Sans oublier de prendre en compte les frais d’inscription aux différents concours obligatoires. À titre d’exemple, il en coûte 255 € pour participer au concours commun le ENSAM.
  • Dans les écoles de commerce, selon l’institution, les frais annuels s’échelonnent en moyenne entre 2500 et 8000 € (hors frais d’inscription qui s’élèvent, au départ, de 75 à 950 €). Pour intégrer une école de hautes études commerciales (HEC), vous devrez prévoir une somme à débourser de 8000 €, pour la première année, et de 12300 € pour la seconde et la troisième année. Il est bon de savoir que pendant les stages d’apprentissage, les entreprises acceptent de prendre en charge les frais de scolarité.
  • Le coût des études dans une école vétérinaire impliquent des frais de scolarité annuels de 900 €, en moyenne. Ceux-ci n'incluent pas les incontournables frais de concours et de stages.

Autres dépenses impliquées dans le coût des études

  • Selon les derniers sondages, un étudiant qui vit seul devrait prévoir un budget mensuel entre 600 et 800 €, en province, et de 950 à 1200 € s’il habite en ville. Ses dépenses les plus courantes sont occasionnées par le prix du loyer – certains propriétaires demandent deux mois de caution - des repas, des transports et des droits de scolarité. S’ajoutent, pour la plupart, la connexion téléphone/Internet, les loisirs et le remboursement mensuel des dettes lorsqu’ils sont détenteurs d’une ou de plusieurs cartes de crédit.
  • Ce qui explique pourquoi tant d’étudiants partagent un logement et font une demande de bourse, et/ou de prêt, en plus de travailler un certain nombre d’heures par semaine.

Open source traffic analysis