Les serpents de mer : fléaux des plongeurs ou simples fouineurs?

Les serpents de mer ont depuis toujours suscité l'aversion des baigneurs et des plongeurs. En effet, on leur a souvent associé un comportement agressif aujourd'hui démenti.

Les serpents de mer sont désormais plutôt perçus par la communauté scientifique comme de grands curieux qui aiment fouiner dans les fonds marins. Mais attention! Ils n’en sont pas pour autant moins venimeux! Le venin des serpents de mer est un des plus dangereux que l'on connaisse, avec une toxicité vingt fois supérieure à celle des cobras. Ils sont donc capables d'amener une victime humaine à une mort certaine en une seule morsure.

Rester calme
Les serpents de mer ont tendance à s'approcher de manière inquiétante des plongeurs, ce qui fait d'eux la bête noir des amoureux des récifs. Mais s'ils s'approchent, c'est uniquement par curiosité. Leur très mauvaise vue et leur attirance pour le mouvement les forcent à s'approcher très près afin de pouvoir identifier un objet. L'identification se fait par le goût et il est donc courant qu'un serpent de mer sorte sa langue pour lécher une combinaison ou s'enroule autour d'un bras. Surtout, ne paniquez pas dans de telles circonstances! Les serpents de mer ne mordent que pour se défendre. Si vous vous comportez sans agressivité, le serpent partira de lui-même.

En cas de morsure
Cependant, des accidents peuvent arriver. Par exemple si vous marchez sur un serpent, souvent enfui dans le sol vaseux, il se peut que celui-ci morde pour se sauver: simple réaction instinctive. Lorsque le serpent de mer mord, il n'injecte pas d'office de venin dans la plaie. Il est cependant difficile de savoir si c'est le cas au moment de la morsure, celle-ci étant particulièrement indolore. Les symptômes surviennent dans l'heure et se traduisent par des douleurs musculaires et des signes de convulsions et de contractions qui seront rapidement suivis de paralysies progressives. Vingt pour cent des cas sont suivis par le décès de la victime.

Traitement
La victime doit éviter tout mouvement et il est convenu de comprimer modérément le membre touché. On conseille aussi de garder le membre surélevé afin de ralentir la propagation du venin. Une fois les premières mesures prises, emmenez directement la victime à l'hôpital, ou un sérum anti-venin pourra être injecté.

Open source traffic analysis