Maigrir du ventre - Exercices yoga faciles pour chez-soi

Accélérant le feu digestif, certains exercices de yoga permettent de maigrir du ventre.

En yoga, certains exercices de flexion et de torsion permettent de maigrir du ventre. Ils accélèrent la digestion, en augmentant le feu digestif (transformation des aliments) et l'élimination des déchets.

Torsions

  • Effectuées debout, assis ou couché, toutes les postures de torsion de la colonne vertébrale en yoga sont utiles pour maigrir du ventre. Les torsions se font toujours sur une expiration. Elles activent ainsi le nettoyage du corps, à l'image d'une guenille qu'on tord. Prenons par exemple une torsion effectuée debout.
  • Le point de départ est le suivant : debout, les pieds parallèles, les bras longeant le corps (samasthiti). Ensuite, à l'inspiration, les bras s'élèvent complètement, c'est-à-dire jusqu'à ce que le bout des doigts pointe vers le plafond.
  • Puis, à l'expiration, sans bouger les pieds, on tourne le tronc, à partir du bassin, vers la droite, et les bras s'abaissent pour déposer les deux mains sur la hanche droite. La tête est tournée vers la droite et le regard dirigé vers l'arrière, derrière l'épaule.
  • Sur l'inspiration, le corps revient dans l'axe, soit au centre, et les bras s'élèvent à nouveau. Puis, à la prochaine expiration, on fait la même chose que précédemment mais, cette fois-ci, on exerce une rotation vers la gauche.

Autres postures et kâpalabâti

  • Pour maigrir du ventre, les postures de fermeture, c'est-à-dire les flexions du tronc, sont bénéfiques. Donc, la pince debout ou assise constitue des atouts. La pince debout, appelée uttanasana, est effectuée de la manière suivante : en samasthiti, les bras s'élèvent sur l'inspiration et, à l'expiration, on fléchit le tronc à partir des hanches, les genoux pliés si nécessaire, pour déposer les mains au sol de chaque côté des pieds.
  • Après avoir exécuté des postures de flexion et de torsion, on peut faire quelques respirations appelées kâpalabâti. Cette respiration, effectuée assis, le dos droit, consiste à expulser l'air sèchement et fortement par les narines.
  • Légèrement rentré, le ventre est très peu impliqué dans le mouvement du souffle. L'accent est mis seulement sur l'expiration, l'inspiration suivant la cadence naturellement. L'anus est contracté vers le haut et le reste du corps est détendu.

Open source traffic analysis