Parler en public – Comment se sentir à l'aise?

Parler en public, c'est une obligation dans un grand nombre de métier. C'est ce qui permet de faire valoir ses idées ou de défendre un point de vue. Mais ça n'est pas un acte simple.

Il n'est pas nécessaire d'être face à une assemblée nombreuse pour se sentir envahi par le trac. S'adresser à un jury de deux à trois inconnus suffit parfois à ôter toutes les capacités d'élocution. On bafouille, on transpire, on a des pertes de mémoires... Mais il n'y a là rien de surprenant car parler en public est un métier, et ça s'apprend. Ceci dit il peut arriver à tout un chacun de devoir un jour s'exprimer en public occasionnellement, dans une assemblée générale, à une réunion de parents d'élèves ou autre. Il est donc bon de connaître quelques petits détails pour s'en sortir mieux, et pourquoi pas, pour entraîner les foules à acquiescer et à vous féliciter.

90% du travail la préparation

  • Toute personne sensible au trac ne se lancerait jamais à parler en public sans s'être préparée. Mais s'agit-il de la bonne préparation ? Contrairement à ce qu'on imagine, il n'est pas bon d'apprendre son discours par-coeur. Pour deux raisons essentielles. 
  • Le trac et la situation peuvent très facilement vous faire perdre le fil de votre discours. Un petit trou de mémoire et hop, toute votre rhétorique est balayée. Et comme l'anxiété appelle l'anxiété, il vous faudra beaucoup d'expérience pour rebondir après un silence dans un discours qui semblait bien rodé. La deuxième raison, c'est pour pouvoir rebondir. 
  • Imaginez que durant votre prise de parole quelqu'un vous interrompe pour vous demander un complément d'explication ? Vous ne pouvez pas prévoir tous les imprévus possibles. Et là encore, c'est la catastrophe assurée et il vous faudra alors improviser. Donc, que faire ? Retenez vos grandes idées. Apprenez seulement deux à trois phrases par coeur par idée. Pour le reste, entrainez-vous à improviser, devant votre miroir. 
  • Vous aurez peut-être quelques hésitations en public, mais sur des détails, et c'est très bien car cela vous rendra naturel aux yeux des autres, humain et soulignera la valeur de vos idées puisqu'elles paraîtront elles aussi improvisées.
  • Le reste de la préparation est totalement physique. Il faut être reposé, ne pas avoir abusé d'excitants comme le thé, le café, avoir bien mangé quelques heures avant. Il est important aussi de se sentir bien dans vos vêtements pour être à l'aise.

10% du travail sur le terrain

  • Parfois vous devrez parler en public sans préparation. Dans ce cas il faut penser à bien respirer. La respiration, c'est ce qui vous permet de parler. Il ne faut donc pas la négliger. 
  • Parler en public c'est un vrai sport, et comme un sportif, respirez calmement, prenez de longues inspirations, expirez doucement, faîtes des pauses ente vos phrases. Et enfin, ne vous laissez pas submerger par le trac.
  • Il n'existe pas de recette pour effacer l'adrénaline. Il faut faire avec, sans abus. Et sachez que le trac, s'il est bien géré, permet de se dépasser et de réaliser des exploits.

Open source traffic analysis