Prendre une année sabbatique postbac – Conditions

Prendre une année sabbatique postbac. Cela peut en faire sourire certains, et pourtant, elle reste l moyen d’accomplir des projets ambitieux et passionnants.

Lorsque l’on parle d’année sabbatique, notre première réponse est de nous méfier de cette forme de marginalisation. Alors, prendre une année sabbatique postbac pourrait sembler un non sens, alors qu’elle recèle une préparation et une volonté à toutes épreuves. L’année sabbatique reste peut courante en France. Il est néanmoins possible de choisir, après la proclamation de l’obtention de son bac, de ne pas poursuivre immédiatement ses études.

Un choix réfléchi

  • Prendre une année sabbatique postbac doit, comme pour toute autre décision, être réfléchi. Si le principe de consacrer une année à autre chose que l’enseignement est plus généralement compris dans les pays anglo – saxons, il est peu reconnu en France. Peu utilisé, le phénomène est donc marginalisé. Votre choix doit en tenir compte, car lors de votre retour, on vous demandera de vous justifier sur cette marginalisation.

Un choix motivé

  • Personne n’est en mesure de juger et / ou de critiquer les choix d’autrui. Prendre une année sabbatique postbac ne correspond pas à ne rien faire pendant une année. Bien au contraire, il s’agira de faire autre chose, que cela vous passionne, ou pour assouvir votre curiosité. Certains partent effectuer un tour du monde, d’autres se consacrent à la solidarité en rejoignant d’autres associations,…Si votre but est de ne strictement rien faire pendant une année, les prochaines écoles et / ou vos prochains employeurs auront beaucoup de mal à comprendre votre décision.
  • Sans existence juridique claire, une année sabbatique ne répond donc pas à des obligations de conditions et de procédures strictes. Prendre une année sabbatique postbac ne soulève aucune difficultés…en apparence.

Une mise en place rapide

  • Prendre une année sabbatique postbac revient à, une année durant, mettre entre parenthèses votre cursus scolaire ou votre carrière professionnelle. Aussi, une fois votre bac obtenu, vous n’avez rien à faire si ce n’est de réaliser votre projet. L’obligation de scolarité n’étant obligatoire que jusqu’à 16 ans, les autorités ne vous demanderont pas de justifier de votre activité. En refusant de vous inscrire dans les écoles ou les universités, ou en ne recherchant pas de travail, vous vous consacrez uniquement à la réalisation de votre action. La mise en œuvre est donc facile, aisée et immédiate.

Une année sabbatique, un travail à temps plein ?

  • Quel que soit le but de votre projet, vous avez du le préparer. Une année sabbatique ne s’improvise pas. Les préparatifs sont nombreux et divers. Vous avez du, entre autre, solutionner le problème de votre subsistance, car quel que soit l’action accomplie, vous aurez toujours besoin de manger, dormir,…Ce n’est pas, confronté aux réalités quotidiennes, que l’on peut réagir mais il faut le faire bien en amont. Enfin, si votre projet a été bien préparé, vous pourrez, lors de votre retour dans la vie « normale, le mettre en avant. Et, la suspicion de la marginalisation fera place à l’admiration de votre engagement.

Open source traffic analysis