Que faire avec des cendres d'un membre de famille?

Au décès d’un être cher, les familles ont l’obligation de respecter ses dernières volontés. Si le choix de la crémation s’impose, que faire des cendres d'un membre de famille ?

Quand les procédures de crémation sont terminées, que faire avec les cendres d'un membre de famille ? Les cendres seront placées et conservées dans un endroit déterminé. Les familles ont le droit à la visite et à la réflexion.

Où conserver les cendres ?

  • De leur vivant, toute personne est libre de décider sur ses conditions de funérailles. Ceux qui veulent la crémation ont pour la plupart prévu ce qu’on ferait de leur cendre en donnant une liberté à leurs proches d’enterrer ou de disperser les cendres. Pour une crémation, on utilise un cercueil rigide. 
  • Que faire des cendres d'un membre de famille ? Il faut savoir qu’une fois la crémation terminée, les cendres sont pulvérisées et placées dans une urne cinéraire. Cette urne sera scellée et placée dans un site funéraire. On ne peut pas garder l’urne chez soi et on ne peut non plus partager les cendres. L’urne cinéraire y est conservée pendant une période définie, un an au maximum.
  • Passé ce délai, les familles du défunt peuvent demander de conserver l’urne dans un lieu de culte à condition d’obtenir une autorisation émanant de l’organisme cultuel qui gère le lieu. Ceux qui ont une salle de culte chez eux peuvent y placer les cendres des décédés de la famille.

Les visites, hommages et respect

  • La personne qui se charge des obsèques doit être celle qui réalise les dernières volontés du défunt. C’est la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles. On le qualifie par rapport à son lien avec la personne défunte. Il peut généralement s’agir d’un proche parent. 
  • En planifiant ses organisations funéraires, cette personne prévoit à l’avance ce qu’il faut faire avec les cendres d'un membre de famille. Elle prévoit ainsi un lieu permanent qui permettra aux proches de visiter et de se recueillir. Car les instants de visite aident les familles à réaliser la séparation bien que les morts et les vivants ne cohabitent plus ensemble. 
  • Quand on perd un être cher, on a du mal à tenir face à cette réalité. Les visites sont alors des instants importants leur permettant d’accepter le deuil et de soulager les douleurs ressenties par la séparation. Pour les défunts inhumés traditionnellement, l’exposition du corps marqué par le repos de l’âme et son apaisement peut, pour les survivants, rester en mémoire et alléger les tristesses. 
  • Mais pour ceux qui choisissent d’être incinérés, l’endroit commémoratif où sont placées les cendres permet aux proches et surtout aux générations futures d’exprimer leurs émotions et de connaître encore plus leurs racines. Rappelons qu’une incinération se déroule avec un respect total du corps et de la dignité.

Open source traffic analysis