Reconnaitre les symptomes de la grippe A

L'épidémie de grippe A H1N1 qui a provoqué la mort de près de dix-sept mille personnes en 2009 a profondément affecté les populations qui ont parfois souffert voire péri des suites de cette maladie. La ressemblance avec la grippe saisonnière pousse alors à s'inquiéter et à savoir reconnaitre spécifiquement les symptômes de la grippe A.

Un véritable marché s'est formé autour du dépistage et de la prévention de la grippe A H1N1. Rappelons que le virus H1N1 est beaucoup plus dangereux que celui de la grippe saisonnière. En effet, il subit davantage de mutations génétiques, ce qui nous amène à modifier les traitements puisque ce dernier ne réagit plus au mêmes anticorps. Ce phénomène le rendant ainsi plus dur à combattre serait à l'origine de la pandémie difficilement maîtrisable. Les symptômes de la grippe A ressemblent fortement à ceux de la grippe saisonnière mais ont certaines spécificités qui peuvent nous mettre sur la voie.

Reconnaitre la grippe saisonnière
La grippe saisonnière possède une symptomatologie caractéristique qui doit alerter.
Le premier signe est une forte fièvre dépassant 38°C qui marque l'activité des défenses immunitaires contre une infection contractée dans l'organisme et s'accompagnant souvent de courbatures ainsi que d'une grande fatigue. La toux et les difficultés respiratoires viennent ensuite s'ajouter aux maux de têtes, maux de gorge et écoulements nasaux. Ces signes doivent alerter mais ne présagent pas forcément la présence du virus de la grippe A H1N1.

Quelles sont alors les pistes pour diagnostiquer les symptômes de la grippe A?
Le virus H1N1 favoriserait les cas de détresses respiratoires aigües, les diarrhées sanglantes et les vomissements. Ce sont des signes à ne pas négliger. Mais il faut savoir que les symptômes ne varient pas beaucoup de la grippe saisonnière. Le médecin s'oriente alors vers l'étude de la situation épidémiologique locale afin d'affiner son pronostique mais une analyse plus précise est à réaliser à l'hôpital afin d'assurer la mise en cause du virus H1N1. L'inquiétude se porte surtout vers les complications possibles liées aux symptômes de la grippe A qui peuvent concerner des sinusites, pharyngites, otites, bronchites, pneumonies et toutes aggravations de pathologies chroniques préexistantes.

Open source traffic analysis