Rester calme chez le dentiste: Les conseils

Pour beaucoup de personnes, rester calme chez le dentiste nécessite une préparation psychologique et beaucoup de contrôle sur soi.

Même si d’une visite chez le dentiste résultent des dents saines et de belle apparence, les procédés d’entretien et les traitements sont rarement agréables. Heureusement, il existe des trucs et des astuces très simples et discrets pour arriver à rester calme chez le dentiste en toutes circonstances.

Occupez vos oreilles

  • De plus en plus de patients demandent à leur dentiste l’autorisation de porter des petits écouteurs durant les traitements et la plupart des praticiens n’y font pas objection. Que ce soit pour écouter votre musique préférée, ou suivre un livre audio passionnant ou même réentendre une conférence que vous aviez enregistrée, votre focus sera orienté davantage vers l’écoute qu’à observer chaque geste du dentiste ou de son assistant(e). Par le fait même, vous serez étonné de constater à quel point vous arrivez désormais à rester calme chez le dentiste.

Jouez au mathématicien

  • Pourquoi ne pas vous inspirer d’une astuce qui convient à merveille à toute personne aimant les chiffres? Procédez mentalement à des additions ou à des multiplications, faites des statistiques, établissez une liste d’items ou de dates et ce, tout au long du traitement.
  • L’esprit humain, lorsque très concentré à effectuer des calculs, n’arrive pas à orienter son attention sur autre chose. D’où l’avantage de cette méthode quand on désire rester calme chez le dentiste.

Transformez une « épreuve » en détente

  • Les gens qui pratiquent le yoga ou la visualisation contrôlée savent pertinemment qu’on peut se détendre et même s’endormir lorsqu’on arrive à se retirer mentalement d’une situation de stress.
  • Un truc mis à l’épreuve avec succès consiste à compter mentalement de 100 jusqu’à un, en gardant le plus possible la respiration normale sinon profonde. À chaque chiffre descendant, envoyez le message à votre esprit qu’il se détend de plus en plus. Vous pourriez être surpris du résultat.

Le conditionnement volontaire

  • Si vous demeurez stressé chez le dentiste malgré les techniques mentionnées plus haut, il reste encore une option : le conditionnement volontaire. Il s’agit d’un processus axé sur la répétition d’une phrase accompagnée de concentration sur un point précis.
  • Par exemple, vous répétez les mots suivants mentalement ou verbalement : « Je fixe un point devant moi et l’inconfort ou la douleur disparaît ». Les spécialistes du biofeedback suggèrent de répéter la phrase sept fois, idéalement durant les 21 jours consécutifs précédant le traitement. C’est une discipline mais un moyen de plus pour rester calme chez le dentiste.

Open source traffic analysis